Economie

Vieillissement : l’Italie devient un deuxième Japon

La population italienne a diminué de 90 000 personnes l’an dernier

Depuis 1981, les Italiens n’avaient jamais autant quitté leur pays que l’année dernière. Pas moins de 160 000 Italiens ont fui ses problèmes et sont partis ailleurs. Cela représente une augmentation de 3 % par rapport à l’année précédente. Ce sont surtout des jeunes qui quittent un pays qui fait déjà face à un vieillissement remarquablement rapide.

Et il y a encore d’autres mauvaises nouvelles. Le nombre de naissances diminue également d’année en année. L’année dernière, 449 000 bébés sont nés dans le pays, soit plus de 128 000 de moins qu’il y a 10 ans. Au global, la population a diminué de 90 000 personnes l’an dernier. Le pays est confronté à un déclin démographique pour la quatrième année consécutive. L’Italie compte encore 60,4 millions d’habitants.

Les chiffres réels sont probablement encore plus faibles, car les Italiens qui se désinscrivent de leur pays perdent leur droit aux soins de santé et autres prestations sociales.

Le vieillissement ralentira encore davantage l’économie

Les économistes tirent la sonnette d’alarme, car « si ces cerveaux et ces mains ne reviennent pas, l’économie ralentira encore », a déclaré un économiste de l’OCDE.

Selon Nicola Nobile d’Oxford Economics, 2 millions de jeunes Italiens ont quitté leur pays depuis 2008. La majorité d’entre eux sont très instruits et talentueux. Pour un pays à la démographie douteuse, c’est un désastre.

Depuis 2015, le nombre de personnes âgées de plus de 65 ans dans le pays a augmenté de 560 000, tandis que la population active a diminué dans les mêmes proportions. Jamais auparavant on n’a recensé aussi peu d’Italiens actifs. Plus d’un Italien sur cinq (23 %) a aujourd’hui 65 ans ou plus. Il n’y a qu’au Japon que le vieillissement est encore plus important. L’Italie compte même 14 000 centenaires.

Il n’y a qu’en Grèce que les dépenses de pension sont plus élevées qu’en Italie

Le vieillissement de la population accroît la pression sur un appareil d’État qui a été incapable de mettre de l’ordre dans son économie pendant des décennies. Les dépenses de retraite sont les plus élevées des 37 pays de l’OCDE, après celles de la Grèce. Cela n’a pas empêché le gouvernement populiste de M5S et Lega d’abaisser l’âge de la retraite pour certaines catégories de personnes. 

Depuis le début de cette année, l’Italie offre un allègement fiscal aux retraités prêts à s’installer dans le pays. Les personnes impliquées ont droit à un impôt de 7 % sur l’ensemble de leurs revenus étrangers. Grâce à ce régime fiscal favorable, le gouvernement du Premier ministre italien, Giuseppe Conte, espère encourager un certain nombre d’émigrants à revenir. La mesure s’adresse également à d’autres retraités européens.

Selon le FMI, la dette du gouvernement italien ne diminuera pas au cours des trois prochaines années. Ensuite, elle pourrait même augmenter encore davantage. 

La semaine dernière, on a appris que le pays était officiellement tombé en récession. Le PIB italien est maintenant inférieur de 5 % à celui de 2008.

Tags
Show More

Express devient Business AM

Close
Close