Israël dépénalise l’usage récréatif du cannabis

En Israël, le gouvernement vient d’approuver une mesure qui constitue une première étape vers la dépénalisation de l’usage récréatif du cannabis. Toute personne prise avec du cannabis en sa possession devra s’acquitter d’une amende d’environ 250 euros, mais ne sera pas arrêtée. Ce n’est qu’à la quatrième infraction, que le contrevenant pourrait encourir des poursuites au tribunal. Toutefois, la vente et la culture de la marijuana demeurent illégales.Le projet de loi bénéficie du soutien de l’extrême gauche et du ministre de la Santé ultra-orthodoxe, mais il doit encore être approuvé par le parlement. Les recettes liées aux amendes seront utilisées pour financer des campagnes d’information et de prévention sur les dangers de l’usage de la marijuana.«D’un côté, nous nous ouvrons à l’avenir. De l’autre, nous comprenons les risques et nous essayons de trouver un équilibre », a déclaré le Premier ministre Netanyahu.L’usage du haschich est très répandu en Israël et ce n’est que rarement que la police procède à des arrestations. En outre, quelque 25 000 patients israéliens sont autorisés à consommer du cannabis pour ses vertus médicales.Le mois dernier, le gouvernement a approuvé un plan visant à favoriser les exportations de marijuana à des fins médicales. Un certain nombre de sociétés israéliennes tentent de s’imposer sur le marché mondial en proposant des produits dérivés tels que des systèmes d’irrigation pour les pépinières de cannabis.Aux Etats-Unis, où le cannabis a été dépénalisé dans différents états, le chiffre d’affaires du secteur a atteint 6,7 milliards $ l’année dernière.

Show More

Express devient Business AM

Close
Close