Economie

« Internet sera divisé en deux d’ici 2028 »

Selon l’ancien PDG deGoogle, Eric Schmidt, dans dix à quinzeans, l’Internet mondial sera divisé en deux plates-formes, l’unechinoise et l’autre américaine. Schmidt atenu ces propos lors d’un débat organisé par Village Global VC.

Lors de cetévénement, l’économiste Tyler Cowen s’est interrogé sur lapossibilité que l’Internet se fragmente en plusieurssous-internets avec des réglementations différentes et unaccès limité entre eux au cours des prochaines années. « Ilse peut que, disons, d’ici 10 à 15ans, nous ayons trois ou quatre internetsdistincts ».

« Je pense que lescénario le plus probable à l’heure actuelle n’est pas unefragmentation, mais plutôt une bifurcation dans un Internet dirigépar la Chine et un Internet non chinoisdirigé par l’Amérique », estime parcontre Schmidt. 

Sphère d’influencenumérique

« La richessecréée en Chine est phénoménale »,a déclaré M. Schmidt. « Parallèlement, l’Interneten Chine a un pourcentage plus élevé quele produit intérieur brut desÉtats-Unis. Et c’est énorme « 

« L’Internet chinoisn’est pas seulement un problème national carétant donné la mondialisation, le payss’efforcera également d’avoir plus d’influence en ligne sur lemarché international et la Chine devrait se positionner comme unleader international en ce qui concernedivers produits et services en ligne. »

« Avec ces produits etservices, il existe un danger réel qu’un régime de leadershipdifférent comprenant plus de censure et plus decontrôle voit le jour”, a déclaré Schmidt.

« L’initiative « One Belt, One Road » pourrait accroîtrel’influence politique et économique de la Chine en connectant et enfacilitant tous les types de commerce, y compris le commercenumérique, entre la Chine et des pays d’Europe, d’Afrique, duMoyen-Orient et d’Asie. Ce modèle menace également dereprésenter une perte de liberté partielle.

Valeur réelle

Schmidt a égalementsouligné le caractère innovant de nombreux produits et servicesnumériques chinois, tels que les paiements mobiles. Cesinitiatives sont également massivement adoptées par la population,a-t-il souligné.

En outre, l’ancien PDGde Google a déclaré que les entrepreneurs devaient créer desproduits et des services qui n’aient passeulement un impact addictif, mais qui créentplutôt une valeur réelle.

Il a égalementdéclaré que trop peu d’entreprises travaillaient correctement. »Nous accordons trop d’attention à la croissance des ventes àcourt terme et aux intérêts desactionnaires ».

« D’un autre côté,trop peu d’efforts sont déployés pour le bien-être desutilisateurs et de la société et pour la santé desentreprises à long terme. »

Show More

Express devient Business AM

Close
Close