PolitiqueTech

Internet est à un tournant qui menace de diviser le monde en deux

Les régimes autocratiques ont de plus en plus recours à la censure, ce qui signifie qu’ils ne craignent pas de fermer Internet pendant des heures, voire des jours. La Chine, l’Iranla République démocratique du Congo et le Venezuela ne sont que quelques exemples. Un rapport récent du groupe de réflexion Freedom House, basé sur une analyse de soixante-cinq pays, montre que la liberté de l’Internet s’est encore détériorée dans vingt-six pays en 2017.

De l’autre côté du spectre, une course s’est engagée entre la Chine et les États-Unis. Ils veulent être les premiers à prendre une avance décisive dans l’introduction de nouvelles technologies telles que la 5G et la blockchain.

La question qui se pose est donc de savoir si une version ultérieure d’Internet sera caractérisée par une scission entre les pays qui poursuivent un Internet ouvert et des régimes autoritaires qui ne veulent rien en savoir.

À l’avenir, Internet risque également d’être divisé en plusieurs parties. De même, différentes technologies menacent de changer radicalement la façon dont nous communiquons les uns avec les autres. La technologie décidera alors où nous pouvons faire affaire et avec qui.

Le modèle chinois

Le modèle chinois en est sans aucun doute un exemple inquiétant. le modèle chinois . La Chine travaille sur un système qui devrait attribuer un score de crédit social à ses 1,4 milliard de citoyens. Les mesures doivent permettre au gouvernement de distinguer les citoyens fiables des individus déviants. Selon un rapport publié récemment par l’organisme chinois National Public Credit Information Centre, les autorités chinoises ont collecté plus de 14,21 millions de données sur le comportement peu fiable de particuliers et d’entreprises.

La « liste noire »

Ceux qui se retrouvent sur la « liste noire » sont punis par des limitations sociales considérables.17,46 millions de personnes se sont vu interdire l’achat de billets d’avion. En outre, 5,47 millions de personnes se sont vu refuser l’accès aux trains à grande vitesse.

« Menaces géopolitiques » et « risques pour la sécurité »

L’Inde veut également installer une forme de censure dans la perspective des élections, inspirée du modèle chinois. La deuxième plus grande population Internet du monde se distancie ainsi des démocraties du monde entier.

D’autres pays ont également introduit des mesures de censure drastiques. Cela se fait généralement sous le prétexte de menaces géopolitiques et de risques pour la sécurité lors de l’organisation des élections.

Russie, Afrique, Chine …

Le président russe Vladimir Poutine veut couper temporairement son pays d’Internet. Une telle intervention devrait permettre à l’économie russe de survivre hors ligne. Dans le cadre de cette opération, la Russie utiliserait des sous-marins pour couper un certain nombre de câbles de communication internationaux essentiels.

Dans une série de pays africains, la déconnexion de l’Internet en période électorale est le moyen privilégié pour manipuler les résultats. La République démocratique du Congo en a récemment fait la démonstration.

La Chine bloque l’accès à une série de sites d’informations étrangers.

Blockchain et 5G

Les nouvelles technologies détermineront l’évolution d’Internet dans le monde.

Selon les experts, la blockchain deviendra le facteur le plus important dans la poursuite du développement d’un Internet ouvert. Cette technologie open source est à la base, par exemple, du bitcoin.

Mais il y a aussi la technologie 5G très discutée et ultra-rapide. Les experts estiment que la première région qui pourra développer un réseau 5G étendu aura la possibilité de se doter de sa propre version d’Internet.

Internet est le moteur de la mondialisation depuis des années et a fourni une connectivité sans précédent entre les citoyens. Mais une nouvelle version de cet Internet menace de diviser le même monde en deux.

Tags
Show More
Close
Close