L’équipe de Trump : « Les robots ne supprimeront pas les emplois avant 50 ou 100 ans »

Plus de 10 millions de travailleurs britanniques ont un risque élevé de voir leur emploi confié à des robots (ou des algorithmes) d’ici les 15 prochaines années, maintenant que l’automatisation des tâches de routine gagne du terrain. Cela représente 30 % des emplois en Grande-Bretagne. Telle est la conclusion d’une étude réalisée par le cabinet PwC sur l’intelligence artificielle.

Plus de 10 millions de travailleurs britanniques ont un risque élevé de voir leur emploi confié à des robots (ou des algorithmes) d’ici les 15 prochaines années, maintenant que l’automatisation des tâches de routine gagne du terrain. Cela représente 30 % des emplois en Grande-Bretagne. Telle est la conclusion d’une étude réalisée par le cabinet PwC sur l’intelligence artificielle.

Au total, 2 millions d’emplois des secteurs du commerce de gros et de détail sont menacés. C’est là que les robots causeront les plus nombreuses destructions d’emplois. Dans l’environnement de production, PwC a dénombré environ 1,2 millions d’autres « victimes ». L’intelligence artificielle détruira également 1,1 million dans les métiers administratifs et les services de support et 950.000 dans le transport et l’entreposage.Jon Andrews, qui dirige le département de la technologie et des investissements chez PwC :

« À l’avenir, le savoir deviendra un produit de base, nous donc modifier notre réflexion sur la manière dont nous devrons former et améliorer les compétences des générations futures. La pensée créative et critique seront fortement prisées, comme l’intelligence émotionnelle ».

Steve Mnuchin

Une intervention notable à cet égard est venue de Steve Mnuchin, le ministre des Finances du gouvernement de Donald Trump. La semaine dernière, lors de la conférence « News Shapers » à Washington, il a déclaré que l’intelligence artificielle ne l’inquiétait guère :

« On ne la voit même pas encore sur nos écrans radar … Il faudra encore attendre 50 ou 100 ans. Je ne suis pas du tout inquiet à l’idée que les robots puissent remplacer les humains dans un avenir proche. Au contraire, je suis optimiste ».

Wow

Ses propos en ont sidéré plus d’un, notamment dans la communauté des techs. Mark Cuban, le self-made man texan qui explique qu’il réalise 90 % de ses investissements dans le monde de l’intelligence artificielle, parce que tout évolue vers elle. Le mois dernier, il avait évoqué un scénario tout à fait différent, expliquant que d’ici les 5 à 10 prochaines années,  tout le monde serait remis en cause, y compris les professionnels du monde des TIC :

« Le processus d’automatisation est sur le point d’être automatisé. Ce qui signifie qu’il ne reste plus beaucoup de temps avant que ce que nous considérions être un emploi extraordinaire, la programmation, pourrait disparaître. Ce ne sont que des maths, hein ? Et toutes ces mathématiques seront automatisées. Nous allons vivre un changement phénoménal, mais un tel changement apporte également des opportunités. Et si vous ne vous impliquez pas, vous allez être largué ».

En réaction aux propos de Mnuchin, il s’est contenté de twitter « Wow ».

Show More
Close
Close