Economie

Ikea vend (aussi) des meubles d’occasion

La chaîne de magasins de meubles IKEA vient de décider d’étendre une expérimentation menée à Edimbourg en Ecosse pour vendre des meubles d’occasion. Un premier essai sera lancé à Glasgow  dès ce mois de juin. Mais apparemment, des initiatives similaires sont aussi proposées dans des magasins japonnais et espagnols

Les clients sont invités à remplir un formulaire et à y joindre des photos des meubles IKEA qu’ils souhaitent proposer à la revente. Un employé de la firme évalue ensuite les meubles en question et fait une offre de prix. Lorqu’il y a entente sur les conditions, les clients peuvent apporter leurs meubles dans un magasin en échange d’un bon d’achat utilisable sur un futur achat. Les meubles ainsi récupérés sont mis en vente dans le « coin des bonnes affaires » du magasin pour un prix correspondant à la valeur de ce bon d’achat.

Une transformation radicale du business model d’IKEA

Autrement dit, la firme ne réalise aucune marge sur ce programme ; celui-ci fait  partie d’une transformation radicale du business model d’IKEA. Jusqu’ici, la chaîne de magasins concentrait ses activités sur la vente de meubles démontés en carton dans des magasins-entrepôts situés dans les banlieues de grandes villes, laissant à ses clients le soin (et éventuellement, le casse-tête…) de monter les meubles chez eux.

Mais récemment, IKEA avait déjà commencé à expérimenter des modifications à ce business model, par exemple en ouvrant des magasins plus petits situés en centre-ville. De même, il avait proposé des magasins éphémères offrant du mobilier spécifique, par exemple pour les cuisines ou les chambres à coucher. IKEA a aussi étendu certains de ses services, en proposant la vente en ligne et la livraison à domicile.

Une orientation de plus en plus éco-responsable

Plus récemment, la chaîne a initié des programmes de nature plus éco-responsable. Elle a  par exemple annoncé le lancement prochain d’un service de location de meubles en Suisse. Ce service fonctionnera sur le principe du crédit-bail. A l’issue de la période de location déterminée, le client pourra restituer ses meubles, ou les remplacer par d’autres modèles. Les meubles utilisés en location seront reconditionnés pour être revendus, ce qui permettra de prolonger leur cycle de vie.

Cette dernière activité a un point commun avec la revente de meubles d’occasion : elle relève du « modèle circulaire », que Torbjorn Loof, CEO d’Inter IKEA, qui possède la marque, avait récemment décrit. Dans ce modèle,  le commerçant vend non seulement le produit, mais il propose d’en perpétuer l’usage, éventuellement grâce à de nouvelles adjonctions/adaptations qui le transforment en nouveau produit. « Au lieu de jeter les meubles, nous les rénovons un peu et nous pouvons les vendre, prolongeant ainsi le cycle de vie des produits », avait-il expliqué.

Des matériaux plus recyclables

Le détaillant suédois lance également un programme de recyclage des textiles au Royaume-Uni. La conception de meubles tels que les canapés a également été modifiée pour intégrer davantage de matériaux recyclables, et plus facilement isolés pour être retraités. De cette manière, IKEA réduit la demande de nouveaux produits fabriqués à partir de nouveaux matériaux, tout en évitant la mise en décharge d’un plus grand nombre de produits.

Suite à tous ces efforts, l’entreprise entend réduire son empreinte carbone de 15 %, c’est à dire de 70 % par produit d’ici 2030, si l’on prend en compte sa croissance.

Tags
Show More

Express devient Business AM

Close
Close