EconomiePolitiqueTech

« Huawei remplacera Android avec le système d’exploitation russe Aurora »

Le fabricant chinois de smartphones Huawei négocie actuellement avec la société russe Rostelecom concernant l’intégration éventuelle du système d’exploitation Aurora de cette dernière dans ses appareils. Huawei a récemment perdu l’accès aux mises à jour de Google Android à la suite d’une décision du gouvernement américain.

Selon des sources bien informées, l’opérateur de télécommunications russe Rostelcom et l’homme d’affaires local Grigory Berezkine auraient proposé leur aide aux Chinois. Rostelcom et Berezkine sont conjointement propriétaires de la société qui a développé le système d’exploitation mobile Aurora. Rostelcom, de son côté, appartient à plus de 50 % au gouvernement russe.

Les bases d’une éventuelle coopération ont été posées à Saint-Pétersbourg la semaine dernière à l’occasion du Forum économique international. Guo Ping, vice-président de Huawei, s’est entretenu avec Konstantin Noskov, ministre russe du développement numérique et de la communication. Le président chinois Xi Jinping et son homologue russe Poutine auraient discuté de cette question lors de leur récente réunion.

Huawei aurait déjà testé plusieurs de ses appareils avec Aurora. Si ces tests s’avèrent concluants, il y restera peu d’obstacles à l’installation du système d’exploitation Aurora dans les différents modèles Huawei. Selon certaines rumeurs, Rostelcom va produire un certain nombre de modèles Huawei, même si cela n’est pas confirmé.

Qu’est-ce qu’Aurora ?

Aurora est un système d’exploitation basé sur la technologie open-source Sailfish développée par la société finlandaise Joll. Ce sont d’anciens dirigeants de Nokia qui ont fondé cette société. En 2014, le milliardaire russe Berezkin a investi dans Jolla et signé un accord avec le ministère russe des Communications pour développer un système d’exploitation russe pour téléphones mobiles. Depuis 2016, ce projet est dirigé par l’Open Mobile Platform (OMP), qui appartient à Berezkine. En mai 2018, Rostelecom a  racheté 75 % d’OMP à Berezkin. 

Après cela, on avait appris que les cadres de haut niveau des entreprises publiques russes n’étaient autorisés à utiliser que les smartphones dotés de systèmes d’exploitation russes. En 2018, OMP a reçu le nom d’Aurora.

S’il y a une coopération entre Huawei et Aurora, ce serait un exemple assez rare de coopération russo-chinoise. Le « pivot russe à l’est» inspiré par les tensions géopolitiques est souvent resté lettre morte.

Tags
Show More

Express devient Business AM

Close
Close