Economie

Hong Kong voit une augmentation du nombre de personnes qui veulent partir

À Hong Kong, de plus en plus de citoyens cherchent à émigrer. Selon les consultants en migration, cette augmentation se doit aux récentes manifestations de masse contre une proposition controversée autorisant l’extradition vers la Chine.

Alors que l’introduction de la loi a été suspendue, de plus en plus d’habitants de Hong Kong semblent craindre que les autorités chinoises ne cessent de s’immiscer dans leur quotidien. Par conséquent, beaucoup de personnes tentent d’émigrer.

Hausse

John Hu, directeur de John Hu Migration Consulting, a déclaré que son bureau recevait 100 appels par jour de personnes souhaitant partir à l’étranger, soit près de trois fois le nombre d’appels reçus avant le début des manifestations.

Toutefois, même avant cette flambée récente, le cabinet de conseil avait déjà constaté une augmentation constante des demandes de renseignements.

« La pression politique exercée par les autorités chinoises sur les citoyens de Hong Kong les a certainement poussés à envisager l’immigration à l’étranger. Cette menace a déjà donné lieu à de grandes manifestations, mais elle a également renforcé les ambitions d’émigration. »

Au cours des cinq dernières années, John Hu a enregistré une croissance à deux chiffres du nombre de dossiers d’émigration. Plusieurs personnes ont déclaré au Financial Times qu’elles ne souhaitaient pas voir leurs enfants grandir dans une société de plus en plus contrôlée par le régime communiste chinois.

Les principales destinations sont l’Australie, le Canada, le Royaume-Uni et les États-Unis. Cependant, on constate également un intérêt croissant pour d’autres pays européens.

Taïwan

Selon les experts en migration, le Canada, l’une des destinations les plus populaires, a approuvé 1.525 demandes de résidence en provenance de Hong Kong en 2018, soit une augmentation de 12% par rapport à l’année précédente. Il y a quatre ans, le Canada n’avait accueilli que 895 migrants de l’enclave chinoise.

Taïwan a suscité un intérêt croissant au cours des dernières années grâce à l’introduction d’un visa d’investisseur plus abordable. Les statistiques officielles montrent que 231 Hongkongais ont obtenu la résidence définitive grâce à des visas d’investissement en 2018, soit une augmentation de plus de 20% par rapport à l’année précédente. En 2015, Taïwan avait accueilli 28 émigrants de Hong Kong.

Selon les chiffres publiés par le gouvernement de Hong Kong, le nombre de personnes demandant une vérification des antécédents judiciaires par la police pour étudier ou séjourner à l’étranger a augmenté de 4% en 2018. Il s’agit d’une hausse pour la troisième année consécutive.

« Le regain d’intérêt récent est différent de la ruée folle de 1997, lors du transfert de la souveraineté britannique de Hong Kong vers la Chine« , souligne Margaret Chau, directrice de Goldmax Immigration Consulting.

« À cette époque, les personnes faisaient même la queue pour émigrer dans des pays qui leur étaient presque totalement inconnus. Depuis le début de cette décennie, le nombre de demandes a connu une croissance annuelle moyenne comprise entre 20% et 30%. Mais depuis les récentes manifestations, cet intérêt a encore augmenté. »

Tags
Show More
Close
Close