Economie

Les hauts dirigeants vendent des actions en masse, parce que leur cours dépasse celui de leurs pic boursiers précédents

Les CEO et actionnaires de grandes entreprises américaines se montrent prudents avec leur argent et vendent des actions en masse. Ils ont des doutes sur la pérennité du plus long boom de la bourse de l’histoire américaine.

En août, ces hauts dirigeants ont vendu des actions pour une valeur moyenne de 600 millions de dollars par jour, selon une étude réalisée par TrimTabs Investment Research. Il s’agit d’une entreprise qui surveille quotidiennement les transactions boursières.

Le mois d’août serait donc le cinquième mois de 2019 au cours duquel les plus grandes sociétés cotées en bourse ont vendu plus de 10 milliards de dollars en actions. Cela ne s’est produit que deux fois : en 2006 et en 2007, juste avant le krach de 2008. Il faut relativiser ce montant, car le marché boursier a augmenté de 200 % depuis le niveau record d’alors et cette somme est proportionnellement inférieure à ce qu’elle était à l’époque.

Un signe de méfiance

Les spécialistes du marché considèrent souvent que les transactions d’achat et de vente de ces ‘insiders‘ (initiés) sont un signe de confiance ou de méfiance à l’égard du marché. 

Le fait que de nombreux hauts dirigeants, administrateurs et actionnaires importants se précipitent maintenant vers la sortie pourrait indiquer qu’une tempête économique est imminente. La guerre commerciale sino-américaine préoccupe particulièrement ces dirigeants. Selon un analyste de TrimTabs, il s’agit certainement d’un manque de confiance. « Lorsque les initiés vendent, c’est parce qu’ils pensent que la valorisation est trop élevée et qu’il est temps de prendre leurs bénéfices. » Ces types de ventes peuvent également signifier que ces dirigeants pensent tout simplement que leurs revenus pourraient être affectés à l’avenir. La plupart d’entre eux sont remboursés sur base des résultats de ventes. Quand ils pensent que leurs primes vont diminuer, ils se créent une réserve.

Les dirigeants d’entreprises comme Salesforce, Slack, Chipotle, Visa et Home Depot ont vendu la semaine dernière des lots importants d’actions, selon une étude réalisée par OpenInsider, une société spécialisée dans le suivi de ces ventes.

La jauge Buffett

Selon les experts du marché, un autre indicateur est ce que l’on appelle la jauge de Buffett. C’est l’un des indicateurs boursiers préférés du super-investisseur Warren Buffett. Il s’agit de la capitalisation boursière totale en pourcentage du PIB. Elle représentait 146 % au plus fort de l’engouement pour les dotcom. En 2007, le même indicateur avait encore atteint un pic de 137 %. En 2017, le même indicateur culminait déjà à 154 %, et il atteint sans doute un pourcentage encore plus élevé aujourd’hui, la bourse américaine se négociant actuellement en hausse de 7 % par rapport à cette époque.

Buffett est maintenant assis sur un tas de cash se montant à plus de 122 milliards de dollars. Cela représente la moitié de la valeur de son véhicule d’investissement Berkshire Hathaway. Depuis 1987, ses réserves de trésorerie n’ont augmenté qu’à l’approche de la crise financière de 2009.

Tags
Show More
Close
Close