EconomiePolitique

Guerre commerciale : Ce que fait Trump est dangereux, mais pas stupide

L’économiste et académicien américain Tyler Cowen estime que la façon dont Trump positionne son pays dans la guerre commerciale peut se solder par une victoire.

C’est d’autant plus remarquable, que Cowen n’est absolument pas fan du président américain. Il n’est pas non plus le premier venu. En 2011, The Economist l’appelait « l’un des économistes les plus influents » de la première décennie du 21e siècle. De même, le magazine Foreign Policy l’a intégré cette année dans son « Top 100 des meilleurs penseurs du monde ».

Selon Cowen, la stratégie de Trump ne se limite pas au conflit américano-chinois, mais s’appliquerait également à une éventuelle guerre commerciale entre les États-Unis et l’UE.

Les produits deviennent d’abord plus chers, puis moins chers

Dans le cas de la Chine, une telle guerre commerciale a un certain nombre de conséquences. La première est que le coût des produits chinois entrant aux États-Unis va augmenter. Cela peut inciter les entreprises qui produisent en Chine à déplacer leurs équipements de production dans d’autres pays où les coûts de main-d’œuvre sont moins élevés, et qui ont conclu un accord commercial avec les États-Unis. Cowen cite le Vietnam à titre d’exemple.

Dans un premier temps, donc, ces produits seraient plus chers pour les consommateurs américains, puis ils redeviendraient moins chers au fil du temps. Larry Kudlow, conseiller économique de Trump, avait déjà souligné ce point lors d’une interview accordée à Fox News le week-end dernier.

Cowen poursuit en affirmant que si les deux pays ne parviennent pas à un accord commercial, les multinationales réfléchiront à deux fois avant d’investir aux États-Unis. Un tel accord deviendrait alors la justification de tout engagement d’investissement. Son absence devient alors une excuse pour ne pas investir.

Mais l’UE devient également vulnérable. L’économiste américain prend l’exemple du constructeur automobile allemand Mercedes Benz. Il produit des voitures chères qui sont mises sur le marché avec des marges bénéficiaires raisonnables. C’est précisément pour cette raison que Mercedes sera encline à supporter une part importante des droits d’importation elle-même, plutôt que de répercuter ce coût sur le client et de rendre ses voitures encore plus chères.

« L’idée que seul le consommateur paiera les droits de douane est absurde »

Selon Cowen, dire que seul le consommateur américain paiera les droits d’importation est donc absurde. La délocalisation de la production et la réduction des marges bénéficiaires sont des coûts qui seront en grande partie supportés par le producteur. On peut en conclure que Trump prend un risque ici, mais pas que sa stratégie est stupide. Avec sa conclusion, Cowen ruine les  travaux de chercheurs affirmant que de faibles droits d’importation sont dans tous les cas avantageux pour toutes les parties.

Enfin, Trump a également été élu pour mettre fin aux irrégularités qui dominaient les relations commerciales de la Chine avec l’Amérique. Il se moque du fait que les élites économiques de gauche et de droite de son pays critiquent ses tactiques. Il est également convaincu que son pays sera capable de supporter les conséquences négatives d’une guerre commerciale plus longtemps que les Chinois.

Tags
Show More
Close
Close