Google ferme la porte aux actualités espagnoles

Le moteur de recherche américain Google fermera dès le 16 décembre Google Noticias, son service d’informations en Espagne, annonce le chef du service d’informations de Google, Richard Gingras dans une publication sur son blog.

La décision fait suite à l’adoption par l’Espagne d’une nouvelle loi qui autorise les sociétés des medias à facturer Google pour l’utilisation de leurs contenus dans son agrégateur d’actualités.

Des entreprises sur internet comme Google et Yahoo proposent des plates-formes d’informations qui reprennent des articles des plus grands journaux du monde accompagnés d’une courte description avec un lien qui renvoie à la source d’origine. Les sociétés de médias se plaignent du fait que ces agrégateurs d’informations se livrent à une concurrence malhonnête vis-à-vis de leurs propres activités en ligne et estiment donc qu’ils devraient payer pour l’utilisation des contenus concernés.

Par contre, Selon Google, le service d’informations proposé crée de la valeur réelle et il aide les éditeurs à générer un plus grand trafic vers leurs propres sites web, ce qui signifie davantage de recettes publicitaires. Google avait déjà menacé de fermer les services de Google News en Espagne si la loi était adoptée.

Plus tôt cette année, le gouvernement espagnol avait estimé que cette mesure était nécessaire pour reconnaître « le droit des sociétés d’édition et des producteurs d’actualités d’être payés pour l’utilisation de leur contenu ».

Show More
Close
Close