EconomieScienceTech

Google a une IA qui détecte le cancer du poumon

Les scientifiques de Google ont développé une technologie d’intelligence artificielle capable de détecter les premiers signes de cancer du poumon. L’intelligence artificielle du géant américain de l’Internet pourrait repérer les signes précoces de la maladie manqués par les oncologues qualifiés. Dans de nombreux cas, la méthode de Google surpasserait même les experts humains.

Lors des tests, l’intelligence artificielle a pu diagnostiqué avec exactitude 94% des 6.716 cas de cancers des poumons.

Apprentissage en profondeur

Les chercheurs ont utilisé un algorithme d’apprentissage en profondeur pour le développement de leur technologie. Cette méthode permet au système d’intelligence artificielle d’apprendre de l’expérience. Non seulement la technologie s’est révélée plus efficace dans la détection du cancer, mais les algorithmes ont été capables d’identifier 11% en moins de faux positifs et 5% en moins de faux négatifs que les radiologues qualifiés ayant examiné les mêmes cas.

« Non seulement nous pouvons mieux diagnostiquer le cancer, mais nous pouvons également affirmer que si une personne n’a pas le cancer, notre technologie pourrait lui épargner de réaliser une biopsie pulmonaire invasive, coûteuse et risquée », ont expliqué les chercheurs.

Les radiologistes examinent généralement des centaines d’images 2D ou de » coupes « dans un seul scanner. Ce nouveau système d’apprentissage automatique permet de visualiser les poumons dans une très grande image 3D.

« L’IA en 3D peut être beaucoup plus sensible dans sa capacité à détecter un cancer du poumon précoce que l’œil humain lorsqu’il observe des images 2D », a expliqué Mozziyar Etemadi, professeur d’anesthésiologie de la Northwestern University à Chicago.

Précision

« Ce domaine de recherche est extrêmement important, car le cancer du poumon a le taux de mortalité le plus élevé parmi tous les cancers et son dépistage présente de nombreux défis », a déclaré Shravya Shetty, responsable technique chez Google. « L’IA peut être utilisée pour améliorer la précision et optimiser le processus de dépistage. »

D’importants essais cliniques menés aux États-Unis et en Europe ont montré que le dépistage thoracique pouvait identifier le cancer et réduire les taux de mortalité. Cependant, les taux d’erreur élevés et l’accès limité à ces dépistages signifient que de nombreux cancers du poumon sont généralement détectés à un stade avancé lorsqu’ils sont difficiles à traiter.

Selon Lily Peng, responsable des produits chez Google, une détection précoce du cancer du poumon pourrait augmenter de 40% le taux de survie du patient. Les scientifiques avertissent toutefois que des recherches cliniques à grande échelle doivent confirmer les conclusions des tests.

 

Tags
Show More
Close
Close