Economie

Ford procède au retrait de ses cadres expatriés en Chine

Le constructeur automobile américain Ford procède actuellement au retrait de dizaines de responsables occidentaux de Chine, où ils étaient basés. Ils sont transférés sur d’autres marchés et remplacés en Chine par des cadres locaux. 

Ford tente ainsi de compenser la chute des ventes sur le plus grand marché automobile du monde. Le groupe Ford a annoncé une perte de 1,52 milliard d’euros en Chine l’année dernière, après une baisse de 37 % de son chiffre d’affaires. Il s’agit de la perte la plus importante sur l’ensemble des grands constructeurs automobiles internationaux.

Après près de trois décennies de croissance ininterrompue, les ventes de voitures chinoises commencent maintenant à décliner. De nombreux constructeurs automobiles sont donc obligés de prendre des mesures drastiques. L’objectif est de préserver les profits dans la région.

L’économie chinoise est en effet touchée par l’affaiblissement de la demande intérieure. La guerre commerciale avec les États-Unis a également un impact.

Une mauvaise nouvelle pour le monde entier

C’est une mauvaise nouvelle pour le reste du monde. A elle seule, la Chine a signé plus d’un tiers de la croissance mondiale au cours des dix dernières années. Le fait qu’un certain nombre d’entreprises commencent à s’inquiéter était déjà évident depuis le début de cette année. Il y a eu l’avertissement de ventes décevantes d’Apple et un certain nombre de licenciements chez les grands constructeurs automobiles.

Ford, Fiat Chrysler et Jaguar Land Rover sont quelques-unes des entreprises qui ont vu leurs bénéfices fondre. Pourtant, le marché chinois représente moins d’un dixième des ventes mondiales de Ford.

Les ventes de Chongqing Changan Automobile, la plus grande des coentreprises que Ford a été obligée de mettre en place avec des entreprises locales en raison de la réglementation chinoise, ont chuté de 54 % l’année dernière. Les usines opéraient donc à moins de 30 % de leur capacité de production. Des usines obligées de tourner au ralenti mettent un frein sérieux à la rentabilité de Ford en Chine.

Ford remplace donc son personnel de service expatrié en Chine. La plupart des employés concernés sont américains. Ils partent à l’étranger, plutôt que de voir leurs contrats suspendus temporairement avant d’être réactivés plus tard.

« Un exode d’étrangers »

Selon des initiés, Ford parle « d’un exode d’étrangers ». Cependant, le constructeur automobile emploierait des centaines de travailleurs étrangers en Chine. Y compris dans les fonctions de vente, normalement exercées par du personnel local chez les autres constructeurs automobiles.

Grâce à cette mesure, Ford espère non seulement réduire les coûts associés à l’envoi de responsables internationaux coûteux et de leurs familles, mais également injecter des connaissances locales dans l’entreprise. D’autres multinationales remplacent également leurs expatriés, mais la rapidité avec laquelle cela se produit chez Ford est inhabituelle.

Ford ne souhaite pas faire de commentaires sur le nombre de personnes qui quittent la société pour le moment. « Notre nouvelle équipe de direction chinoise est composée de personnes de la région ayant une vaste expérience du secteur automobile chinois », indique le rapport.

Tags
Show More
Close
Close