Fin de la neutralité du net aux États-Unis: comment cette décision va impacter les Américains?

Hier jeudi, la Federal Communications Commission (FCC) a annoncé que le principe de neutralité du net, c’était fini. Cela veut dire en quelques mots, que les fournisseurs d’accès Internet vont avoir plus de contrôle sur le contenu des sites Web. Cela voudrait dire une Internet à deux vitesses, avec une augmentation du coût pour les consommateurs américains.

Les règles de neutralité du net mises place par Obama il y a à peine deux ans viennent d’être abolies par l’administration Trump. Mais qu’est-ce que la neutralité du net? La neutralité du réseau signifie que les fournisseurs d’accès Internet doivent traiter tous les échanges de données de la même manière et qu’ils ne sont pas autorisés à faire la distinction entre différents utilisateurs ou sites Web.

La Federal Communications Commission (FCC) a annoncé cette semaine que ce le principe énoncé ci-dessus serait bientôt du passé. Pour les géants de la télécommunication, cette abolition est synonyme de victoire. En effet, elles pourront dès maintenant faire payer plus les sites Web qui attirent un trafic plus élevé. On parle de sites comme Netflix par exemple. Elles pourraient aussi tout à fait refuser l’accès à certains sites. Résultat? Les fournisseurs d’accès pourraient avoir beaucoup plus de contrôle sur le contenu des sites Web.

Internet plus cher

En théorie, cette mesure ne devrait pas impacter le citoyen américain moyen. Mais ce sont les entreprises qui utilisent le net comme plateformes qui pourraient en souffrir. En effet, les petites entreprises estiment que cela constitue un frein à l’innovation. Pourquoi? Car les entreprises de télécommunications pourraient purement et simplement obliger de petites boîtes à payer plus cher pour avoir une connexion plus rapide. Résultat: l’impact de cette mesure serait plus grand pour les petits business que pour les gros. Car seules les grandes entreprises pourront supporter les coûts supplémentaires. 

En d’autres termes

La conséquence pourrait être que certains services augmenteront pour le consommateur américain. En effet, si des entreprises comme Netflix par exemple doivent couvrir plus de dépenses pour assurer leur connexion et un service internet à la hauteur, les produits qu’ils proposent augmenteront sensiblement également. 

Etant donné que le comité chargé de voter la proposition était composé de trois commissaires républicains et de deux démocrates, l’issue était connue d’avance.  Cela va en tout cas à l’encontre de l’industrie de la technologie dans son pays. Des géants comme Netflix, Twitter, Apple, Facebook ou encore Google avaient pourtant plus tôt cette année fait part de leurs inquiétudes et arguments face à la disparition de la neutralité du net. 

Show More

Express devient Business AM

Close
Close