Les fils Trump vendent aux enchères l’accès à leur père. Coût : 1 million de dollars

Donald Jr. et Eric Trump, les deux fils du nouveau président des États-Unis, proposent à 16 généreux donateurs de rencontrer leur père au lendemain de son  investiture le 20 Janvier prochain à l’occasion d’un événement de charité privée. Coût: 1 million $ par personne.

Donald Jr. et Eric Trump, les deux fils du nouveau président des États-Unis, proposent à 16 généreux donateurs de rencontrer leur père au lendemain de son  investiture le 20 Janvier prochain à l’occasion d’un événement de charité privée. Coût: 1 million $ par personne.

En contrepartie, les participants pourront prendre des photos avec le président, et participer à un séjour pêche ou chasse en compagnie de l’un de ses enfants. Les deux fils Trump ont enregistré un organisme caritatif  « Opening Day Foundation » pour collecter l’argent. Les bénéfices de la soirée seront reversés à des organismes caritatifs qui se consacrent à la « préservation ».Une semaine auparavant,  Eric avait déjà tenté de mettre aux enchères un «rendez-vous autour d’un café» avec sa soeur Ivanka pour lever des fonds pour un hôpital pour enfants.La démarche est remarquable parce que pendant sa campagne, le milliardaire new-yorkais a attaqué à plusieurs reprises la candidate démocrate Hillary Clinton en l’accusant d’exploiter sa position de secrétaire d’État américaine pour percevoir des dons pour la Fondation Clinton.

Donald Trump & co apprennent leurs leçons

L’équipe de transition du président élu a répondu à la critique féroce qui a éclaté après la révélation de ces projets en déclarant qu’il « s’agissait seulement d’un projet et que le concept n’avait pas encore été approuvé par la famille. »Elle ajoute que ni Donald Jr., ni Eric, ne sont impliqués dans l’organisation, en dépit du fait que les deux sont enregistrés comme occupant les postes de directeurs de la Fondation Opening Day.La Fondation Opening Day est un organisme sans but lucratif qui n’est pas tenu de divulguer l’identité des donateurs, ce qui ouvre la voie à des dons provenant d’entités étrangères.Richard Painter, un conseiller sur les questions d’éthique à la Maison Blanche, rappelle que la Maison Blanche dissuadait fortement le président, sa famille et ses assistants proches d’organiser des levées de fonds pour les organismes caritatifs, et d’éviter toute levée de fonds associée à un accès à ces personnes.

Obama et Bush

L’actuel président Barack Obama et l’ancien président George W. Bush avaient expressément interdit aux membres de leur famille proche d’organiser de tels événements de charité, dans le seul but d’empêcher qu’ils soient interprétés comme une tentative «d’achat de l’accès au président. »

Show More
Close
Close