le Directeur du FBI avertit contre une « diaspora de terroristes »

“À un certain moment, nous aurons une diaspora de terroristes provenant de Syrie, comme nous n’en avons encore jamais vue. Tous les combattants de l’État islamique ne mourront pas sur le champ de bataille”.

Cette déclaration, c’est celle que James Comey, le directeur du FBI, a faite mercredi lors d’une conférence sur la cyber-sécurité, organisée par l’Université de Fordham, dans le quartier du Bronx à New York.

Comey pense que la destruction de l’Etat islamique (EI) dans son califat auto-proclamé en Syrie et en Irak se traduira par la propagation du terrorisme ailleurs. Cela se produira principalement en Europe occidentale et aux États-Unis.

Comey (juste à côté du président Barack Obama sur la photo) a comparé l’EI avec les combattants d’Al-Qaïda, qui se sont durci et radicalisé après avoir combattu en Afghanistan contre l’Union soviétique dans les années 1980 et 1990.

« Mais c’est 10 fois plus que cela, voire plus. C’est un ordre de grandeur bien plus grand que tout ce que nous avons vu jusqu’ici”, a déclaré Comey. L’EI n’a pas l’intention de se limiter à l’Ouest. Récemment, il y a eu des attaques plus proches du territoire qu’ils voient diminuer en raison de leurs pertes militaires en Irak et en Syrie.

Comey a confirmé la capacité de l’EI à motiver des “âmes troublées”, à les inspirer, pour commettre des actes terroristes à peu près partout dans le monde. “Nous suivons actuellement plus de 1000 cas, pour essayer d’évaluer si ces personnes sont susceptibles de consommer de la propagande de l’EI pour agir, et ce nombre continue de croître lentement”.

Show More

Express devient Business AM

Close
Close