PolitiqueTech

Fausses vidéos: « Nous ne sommes pas préparés à la gravité de la situation »

Une fausse vidéo circulant sur Facebook est tellement ralentie qu’il semble que Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des représentants américaine, soit saoule. C’est une autre indication que les vidéos peuvent être facilement et habilement manipulées pour diffuser des informations fausses. La vidéo a depuis été visionnée des millions de fois et partagée plus de 50 000 fois.

Selon Hany Farid, professeur en analyse d’images et en criminalistique numérique à l’Université de Berkeley en Californie, les images réelles sont lues plus de 75 % plus lentement pour donner l’impression que Pelosi a des difficultés à s’exprimer.

Fausses vidéos : Deep Fake vs. Low Fake

Ce n’est même pas un «deep fake», c’est à dire une vidéo faisant appel à l’intelligence artificielle (IA). Celle-ci crée une image qui est traitée numériquement pour qu’il semble que quelqu’un fasse certaines déclarations, alors que ce n’est pas le cas.

Dans le cas de Pelosi, il s’agit de ce qu’on appelle un « low fake », et c’est surtout l’efficacité et la crédibilité d’une simple manipulation qui ressortent. Les deep fakes ne constituent donc pas l’unique menace pour l’avenir. Tout indique que les « low fakes » sont encore plus dangereux. Les campagnes de désinformation qui décrivent les personnes avec qui nous sommes en désaccord comme de vrais idiots seront acceptées comme étant authentiques par un grand nombre de personnes.

Twitter et Facebook maintiennent la vidéo, mais pas YouTube

La vidéo originale ci-dessous donne une image complètement différente. YouTube a supprimé la vidéo entre-temps, mais Twitter et Facebook l’ont laissée, ce dernier indiquant qu’elle a été manipulée.


Nancy Pelosi et le président Trump se sont violemment disputés jeudi. C’est en rapport avec la salve d’enquêtes que les démocrates ont lancée sur le président. Les hostilités sont une conséquence du désormais célèbre rapport Mueller. Selon Pelosi, Trump tente de cacher un certain nombre de choses. Le président lui-même a déclaré qu’il ne souhaitait plus coopérer avec les démocrates tant qu’ils n’auraient pas mis fin aux enquêtes.

Politics Watch Dog a posté une vidéo sur sa page Facebook peu après l’incident. La vidéo veut présenter Pelosi comme une personne ayant des problèmes mentaux. Elle – et nonTrump – doit paraître incompétente.

Un peu plus tard, Fox News a produit une variante de la vidéo Facebook. Ce n’était pas un clip dans lequel ses paroles étaient ralenties. Cette fois-ci, ils ont édité diverses déclarations – souvent maladroites – de Pelosi les unes après les autres. De cette manière, on crée l’impression que quelque chose cloche chez elle. « Pelosi demande l’intervention de Trump : elle bégaie lors d’une conférence de presse, » a déclaré Fox. La vidéo a été retweetée par Trump. Ce type de vidéo reçoit donc la bénédiction du président des États-Unis.

Fausses vidéos: en 2025, personne ne pourra plus distinguer le vrai du faux

A la fin de l’année dernière, le guide des pessimistes de l’agence de presse Bloomberg pour 2018 contenait une prévision remarquable pour l’avenir. « En 2025, plus personne ne pourra plus distinguer le vrai du faux sur Internet. Facebook, Twitter et Google cesseront d’exister. »

En attendant, Samsung a annoncé qu’il pouvait développer une vidéo totalement fausse basée sur une quelques photos, voire même une seule photo. Cela signifie que l’Intelligence Artificielle (IA) peut développer 1 000 vérités alternatives en un rien de temps. Qui pourra distinguer le vrai des centaines de faux?

Tags
Show More
Close
Close