Farage : « 3 500 terroristes présumés devraient être emprisonnés »

L’ancien dirigeant du parti anti-Europe UKIP, Nigel Farage, a préconisé « d’enfermer dans des camps d’internement les 3500 musulmans britanniques soupçonnés de terrorisme» pour prévenir de nouveaux attentats » au cours d’une interview donnée à la chaîne américaine Fox News. Farage a émis ce commentaire au cours de l’émission Fox & Friends Weekend, dans les heures qui ont suivi le troisième attentat terroriste à Londres au cours des 75 derniers jours.

Selon l’eurodéputé, de plus en plus de gens exigeront une telle mesure, à moins que le gouvernement décide de prendre une «action réelle » pour contrer la menace terroriste.

« Nos dirigeants manifestent leurs regrets, leur tristesse, leur surprise et leur tristesse, et je pense que nous sommes moins choqués aujourd’hui que nous pouvions l’être par le passé. D’une certaine manière, nous nous habituons à cela, ce qui est une très mauvaise nouvelle, en fait. Et je crois que les gens commencent à dire +mais que vont réellement faire nos dirigeants ?+ N’exprimer que de la tristesse, ne faire que parler, en utilisant des mots tels que ‘solidarité’ n’est tout simplement pas suffisant. (…) Nous pourrions rassembler les 3 500 personnes qui sont vraiment suspectées d’être des terroristes elles-mêmes, et non pas des personnes en lien ou associées au terrorisme, nous pourrions les rassembler et les jeter en prison. C’est une option ».

Dans une colonne dans le Daily Mail la journaliste Katie Hopkins avait lancé mesure similaire :

« Tout d’ abord, comme Tarique Ghaffur – un commissaire adjoint à Scotland Yard au moment des bombardements du 7 Juillet 2007 – l’a proposé le weekend dernier, nous devrions rassembler la liste entière des personnes sous surveillance parce qu’elles sont suspectées d’être des terroristes, ces 3000 personnes, et les faire interner. Deuxièmement, nous devons emprisonner les 650 djihadistes dont nous avons permis qu’ils rentrent au Royaume-Uni, ou les faire partir. »

Plus tard, Hopkins a répété de nouveau cette réflexion sur Fox & Friends Weekend. Selon elle, il est temps que Theresa May « nous dise ce que nous devons entendre. »

Fox se distance de Farage et d’Hopkins

A la fin de l’émission, les présentateurs ont souhaité prendre leurs distances avec les deux commentateurs, et ont jugé que l’idée des camps d’internement était »répréhensible ». « Il est important de le préciser », ont-ils ajouté.

Show More
Close
Close