LifestyleScience

8 faits remarquables sur le vieillissement

1. On devient plus heureux avec l’âge

 »Je suis contre le fait de vieillir, parce qu’on ne devient pas plus sage avec l’âge. Au contraire, on est submergé de maux. Les gens aiment embellir les choses et disent : ‘Oh, on devient plus indulgent. On comprend mieux la vie et on apprend à accepter les choses.’ J’échangerais volontiers tout cela contre mes 35 ans. »

C’est avec ces propos que le metteur en scène américain Woody Allen, aujourd’hui âgé de 83 ans, avait décrit son expérience du vieillissement. Pourtant, tout n’est pourtant pas perdu, puisque plusieurs études ont récemment mis en évidence 8 faits remarquables à propos du vieillissement.

women fifties fifty babyboomer happy

Les gens sont au comble du bonheur à l’âge du dix-huit ans, mais font ensuite face aux difficultés de la vie, et ne retrouvent ce même bien-être qu’à l’âge de cinquante ans. C’est à ce moment-là que les principaux problèmes semblent à nouveau disparaître. Les chercheurs ne donnent que peu d’explications à propos du phénomène. Ils ont interrogé 340.000 américains de 18 à 85 ans et leur ont simplement demandé quand ils avaient été les plus heureux.

2. Une enfance malheureuse raccourcit votre vie

child unhappy

Les personnes qui ont été maltraitées au cours de leur enfance, qui ont perdu un parent ou qui ont dû faire face à des évènements traumatisants, vieillissent plus rapidement que celles chez qui ce n’était pas le cas. Selon une étude menée par l’Université d’Etat de l’Ohio, il semblerait que les personnes qui emportent avec elles des émotions négatives et des mauvaises expériences de leur enfance, auraient plus de problèmes d’inflammation et subissent un vieillissement plus rapide des cellules de leur organisme.

3. De longues études réduisent le risque de démence

man older read book study serious

Des scientifiques britanniques et finlandais qui ont étudié le cerveau de 872 personnes et ont découvert que celles qui avaient étudié jusqu’à un âge avancé étaient mieux armées contre la démence et d’autres maladies liées à l’âge. Le risque de souffrir de démence diminuerait en moyenne de 11 % pour chaque année supplémentaire passée sur les bancs de l’école.

4. Les sodas accélèrent le processus du vieillissement

man older wrinkles wink

Selon une étude menée par l’Université de Harvard et de la Nagasaki University Graduate School of Biomedical Sciences au Japon, il semblerait que le phosphate, ingrédient clé des sodas, accélèrerait le processus de vieillissement. Ce composant contracte la peau et les muscles et peut également endommager le cœur et les reins. Les chercheurs ont étudié l’effet du phosphate sur trois types de souris différentes. Le premier groupe de souris a été génétiquement modifié et elles contenaient donc par nature plus de phosphate que la normale. Elles avaient une espérance de vie de huit à quinze semaines et souffraient de problèmes de santé fortement associés à une mort prématurée. Le deuxième groupe de souris, ayant un niveau normal de phosphate, vivaient jusqu’à vingt semaines. Le troisième groupe de souris, auquel a été administré un régime riche en phosphate, mourraient toutes à 15 semaines. Une série de maladies, y compris le cancer du pancréas, une faiblesse musculaire et la paralysie peuvent scientifiquement être associées à la consommation de sodas.

5. Celui qui pense qu’il va tomber, tombera

old lady cane walking stick
Flickr Giorgio Galeotti

La pensée négative peut avoir des conséquences graves. Selon une étude, il semblerait que les personnes qui ont peur de tomber, font effectivement plus de chutes.  L’Université australienne de New South Wales a observé  500 personnes ayant entre 70 et 90 ans et a constaté que les aînés qui étaient au départ les moins susceptibles de tomber, mais qui appréhendaient une éventuelle chute, avaient autant de chances de tomber que les personnes du groupe qui étaient les plus enclines à faire une chute.

6. Plus on vieillit, moins on dort.

À mesure que les gens vieillissent, le cerveau est moins capable de recevoir les signaux de l’organisme indiquant le besoin de dormir. C’est pourquoi les personnes âgées dorment beaucoup moins bien.

C’est la conclusion d’une étude menée par des scientifiques de l’Université de Californie à partir d’une étude portant sur une population de rats. Selon les chercheurs, la révélation de ce problème pourrait avoir des conséquences importantes. Ces conclusions offrent en effet la possibilité de développer des thérapies et des médicaments appropriés pour traiter le problème. « Certaines théories supposent que les gens ont moins besoin de dormir avec la vieillesse », souligne le chercheur Matthew Walker, professeur de psychologie à l’Université de Californie. « En réalité, cependant, il faut dire que le cerveau plus âgé est souvent incapable de capter les signaux envoyés par le corps ».

7. Plus nous vieillissons, plus nous croyons facilement nos propres mensonges

 Pixabay / Wolfgang Eckert

Les personnes âgées courent un plus grand risque de croire rapidement en leurs propres mensonges. À peine quarante-cinq minutes suffisent pour leur faire croire des mensonges qu’ils ont déjà dits eux-mêmes. Tel est le message d’une étude réalisée par des scientifiques de l’Université Brandeis, dans l’État américain du Massachusetts, basée sur l’enregistrement des activités cérébrales de quarante-deux adultes jeunes et plus âgés.

Les participants devaient répondre à un questionnaire comportant plus d’une centaine de questions sur leurs activités de la veille. Les personnes âgées d’entre soixante et nonante-deux ans, se sont avérées être celles qui acceptaient le plus facilement les mensonges comme des vérités.

« Il faut donc en conclure que les groupes de population les plus âgés éprouvent plus de difficulté à distinguer les vérités des inventions. »

8. Le temps passe plus vite avec l’âge, mais pourquoi ?

Au fur et à mesure que les gens vieillissent, ils connaissent une progression de plus en plus rapide dans le temps. Ceci est dû au fait qu’une comparaison est faite avec le parcours de vie que les gens ont déjà eu. C’est ce que dit Christian Yates, professeur de biologie mathématique à l’Université de Baht.

« Pour les jeunes, les vacances d’été semblent durer une éternité, mais à mesure que les gens vieillissent, les semaines, les mois et les saisons passent de plus en plus vite », souligne Christian Yates. « Diverses théories ont déjà été suggérées concernant cette expérience. Entre autres, on a souligné le rythme des signaux biologiques tels que les battements cardiaques et la respiration, qui ralentit avec l’âge. Etant donné que les jeunes enregistrent un plus grand nombre de signaux au cours d’un laps de temps donné, il leur semble que plus de temps soit passé ». « D’autres théories affirment que le jeune cerveau a besoin de beaucoup plus de temps pour traiter des quantités massives de nouvelles informations, ce qui entraînerait un effet de ralentissement.

« Cependant, ces théories ne permettent pas de prendre en compte tous les aspects du phénomène », affirme Yates. « Mais on peut trouver une explication concluante avec les gradations logarithmiques, qui peuvent être comparées à l’échelle de Richter pour les tremblements de terre. » Chaque degré suivant représente une multiplication par dix du mouvement mesuré. Le même système peut aussi s’appliquer à la notion de temps. »

Tags
Show More

Express devient Business AM

Close
Close