Economie

L’Europe est soudain le maillon faible de l’économie mondiale

Le problème ne vient plus de la Grèce et de Chypre, mais de la France, de l’Allemagne et de l’Italie

La production industrielle dans les 19 pays de la zone euro a connu son ralentissement le plus rapide depuis la crise financière. La croissance économique ne dépassera guère 1 % cette année, maintenant que le moteur économique allemand est également en train de caler. L’Europe et son économie sont déjà en difficulté.

Ce ne sont pas les économies émergentes, mais l’Occident qui est soudainement le plus gros obstacle à la croissance économique mondiale. Plusieurs analystes estiment que la situation se détériore rapidement en Europe.

L’Europe et l’économie: le problème ne vient plus de la Grèce et de Chypre, mais de la France, de l’Allemagne et de l’Italie

« Si la France cesse de consommer et que l’Allemagne cesse de produire, vous avez un gros problème dans la zone euro », a déclaré Ludovic Subran, économiste en chef adjoint d’Allianz, dans une interview donnée à l’agence de presse Bloomberg. Ce ne sont plus des pays comme la Grèce et Chypre qui suscitent l’inquiétude, mais la France – où les « Gilets jaunes » pèsent sur l’économie – et l’Allemagne. A eux deux, ces pays représentent environ la moitié de l’économie de la zone euro. Ensuite, il y a l’Italie, qui continue d’inquiéter les marchés financiers en raison des doutes grandissants quant à sa gestion budgétaire. Le pays a récemment été officiellement déclaré une fois de plus en récession.

Selon Willem Buiter, conseiller économique chez Citigroup, la reprise conjoncturelle en Europe subit de sérieuses pressions. Il est particulièrement préoccupé par la santé des banques.

Enfin, il y a l’incertitude entourant le Brexit et les prochaines élections européennes. Les eurosceptiques pourraient remporter jusqu’à un tiers des sièges. Ils essaieront de saboter l’ordre du jour de l’UE de l’intérieur, ce qui rend déjà de nombreuses entreprises nerveuses.

La production industrielle a diminué de 0,9 % en décembre, soit le double de ce que les analystes avaient estimé. C’est la plus forte baisse depuis 2009.

L’Europe souffre du ralentissement en Chine

L’Europe souffre du ralentissement de la Chine, qui a enregistré la plus faible croissance en 28 ans. Cela est particulièrement visible dans le secteur automobile. Des sociétés comme Fiat et Umicore s’attendent à ce que leurs bénéfices baissent, uniquement en raison du ralentissement de la deuxième économie mondiale.

Si la situation continue de se détériorer, les analystes se demandent ce que la BCE pourra faire maintenant qu’elle a déjà injecté des milliers de milliards d’euros dans le système au cours de ces dernières années.

Le ralentissement de la croissance n’est que temporaire

Pour certains analystes, la situation n’est pas si dramatique pour l’Europe et son économie. Ils pensent que la situation en Allemagne et en France affecte principalement ces pays eux-mêmes. Une fois la situation réglée, le continent recommencera à se développer.

La banque d’investissement Goldman Sachs a abaissé ses prévisions pour la zone euro à court terme, mais prévoit une amélioration plus tard cette année grâce à la baisse des prix du pétrole et à des mesures fiscales favorables.

Tags
Show More
Close
Close