EconomiePolitiqueTech

« Les Etats-Unis veulent forcer les producteurs européens d’équipements de télécom à produire hors de Chine »

Le gouvernement Trump cherche à savoir s’il peut forcer les fabricants européens d’équipements de télécom intégrés dans les réseaux 5G à délocaliser leur développement et leur production hors de Chine. C’est ce qu’écrit le Wall Street Journal. Si les Américains poursuivent leurs plans, cela risque d’avoir des conséquences énormes pour des entreprises comme Nokia et Ericsson.

La 5G est le successeur de notre technologie 4G actuelle. On ne peut sous-estimer son importance. Presque tous les secteurs seront touchés par l’arrivée de la 5G, car la vitesse et la capacité seront considérablement améliorées. Ce dernier point est particulièrement important car nous connectons de plus en plus d’appareils à Internet. Des choses impensables actuellement deviendront possibles. Et il ne s’agit plus seulement de smartphones et de tablettes. Par exemple, les premières voitures automotrices sont en cours de développement et, pour cela aussi, une connexion au réseau mobile sera nécessaire. De plus, d’autres appareils intelligents seront bientôt commercialisés, pour lesquels la 5G s’avérera cruciale.

La domination chinoise dérange les États-Unis

Mais la domination de la Chine sur la technologie 5G dérange les Américains depuis un certain temps. Les États-Unis accusent le groupe technologique chinois Huawei d’espionnage de logiciels. Le gouvernement Trump a donc placé Huawei et 70 sociétés affiliées sur liste noire. Aucune entreprise figurant sur cette liste noire n’est autorisée à utiliser des composants et technologies de sociétés américaines sans la permission explicite des États-Unis.

Mais ça ne s’arrête pas là. Les Américains, en collaboration avec les fabricants de composants de télécom, cherchent maintenant à savoir si le matériel et les logiciels que ces derniers fabriquent pour les États-Unis peuvent être produits en hors de Chine.

5G
Getty Images

Une mauvaise nouvelle pour les entreprises européennes

Cela a d’énormes implications pour les entreprises qui fabriquent ces produits. Par exemple, pour la société finlandaise Nokia et la société suédoise Ericsson. Après Huawei en Chine, ces sociétés sont les plus grands acteurs sur le marché des équipements pour réseaux de télécommunications. Elles seraient obligés de délocaliser leurs activités hors de Chine vers un autre pays si elles veulent conserver une partie du marché américain. Le marché mondial des télécom représente environ 250 milliards de dollars, mais le marché américain est certainement le plus important. Aujourd’hui, il n’y a plus de grand producteur américain d’équipements de télécom.

Les projets sont encore à un stade embryonnaire, mais ils risquent d’avoir un impact immense et indiquent une fois de plus que les États-Unis craignent fortement que Pékin n’abuse de la chaîne de production informatique mondiale. Les Chinois ont déjà nié cette allégation à plusieurs reprises.

Tags
Show More

Express devient Business AM

Close
Close