Espagne : la crise financière de 2008 responsable de la pénurie actuelle de jambon ibérique

L’industrie espagnole de la viande subit encore les affres de la crise économique. Des effets qui se font encore ressentir dans la pénurie actuelle de jambon ibérique provoquant une hausse des prix significative pour ce produit. Le « Jamon Iberico » est un produit extrêmement populaire auprès des consommateurs espagnols. En effet, ces derniers consacrent plus de 20% de leur budget de Noël aux produits alimentaires traditionnels tels que le jambon ibérique et les crevettes.Le meilleur jambon ibérique est un jambon cru produit à partir de porcs noirs qui vivent dans les forêts de chênes le long de la frontière espagnole avec le Portugal et se nourrissent principalement de glands.« Les jambons consommés actuellement proviennent de porcs nés de 2011 à 2012, une période très difficile économiquement », explique Albert Marti, directeur général de Cestas Marti, une entreprise spécialisée dans les cadeaux de Noël dans les entreprises.

Renouveau

Etant donné que la crise a fait diminuer la demande de jambon, la production a diminué aussi. Or la viande de porc doit être salée et suspendue dans les caves pendant trois ans; de ce fait on craint une pénurie de jambon ibérique, accompagnée d’une hausse des prix Actuellement, un jambon ibérique peut valoir jusqu’à 70% de plus qu’en 2012.« Les producteurs ont été confrontés à une sorte d’économie de guerre et ils ont réduit leur production en conséquence », a expliqué Mario Redondo, PDG de Redondo Iglesias, producteur de jambon ibérique basé à Valence.«L’industrie a non seulement fait face à une baisse de la demande, mais il s’est également avéré beaucoup plus difficile d’obtenir des prêts auprès des banques. »En Espagne, de 2012 à 2013, 2,3 millions de porcs ont été abattus, contre 2,8 millions de 2011 à 2012. En 2012, 4,7 millions de jambons ibériques ont été vendus, contre plus de 6 millions l’année dernière. Les ventes ont par conséquent repris.Le secteur connaît ainsi un renouveau et les ventes de cette année devraient augmenter de 10% par rapport à 2015. 

Show More
Close
Close