Encore 15 ans… et Google vous connaîtra mieux que votre conjoint

[PICTURE|sitecpic|lowres]

Aux environs de 2029, les ordinateurs pourront utiliser notre langue, apprendre à partir d’expériences et même être plus malins que les personnes les plus intelligentes. C’est ce qu’affirme Ray Kurzweil, actuel directeur de l’ingénierie de Google dans un entretien avec le journal britannique The Observer. Kurzweil est un visionnaire, un futurologue et en même temps un spécialiste en AL (intelligence artificielle). Il avait prévu en 1990 qu’au plus tard en 1998, un ordinateur battrait le champion du monde d’échecs. Le Deep Blue d’IBM a battu Gary Kasparov en 1997.

Selon Kurzweil, d’ici 15 ans, les ordinateurs auront dépassé les hommes.

« Le monde a vu des choses comme Siri (software de reconnaissance vocale de Apple) qui nous permet de parler avec les ordinateurs. Google a des voitures sans chauffeur. Ma vision du futur ne sera donc bientôt plus irréaliste ».

Kurzweil est surtout connu pour sa théorie de la « singularité », un moment dans l’avenir où le progrès technologique ira si vite que les hommes avec leur intelligence actuelle ne pourront plus comprendre le monde qui résultera de ce progrès.

Avec un trésor de guerre de quelques milliards de dollars et un certain nombre d’individus les plus doués intellectuellement au monde (Google a repris récemment une dizaine d’entreprises de robotique parmi lesquelles la plus que réputée Boston Dynamics), il ne faudra plus longtemps avant que les ordinateurs puissent faire des plaisanteries, étudier et même flirter.

« Google fournira des réponses à vos questions avant même que vous ne les posiez. Il lira chaque e-mail que vous avez rédigé, chaque document que vous avez consulté et chaque terme de recherche que vous avez introduit dans son système. Google vous connaîtra mieux que votre compagne ou compagnon, mieux que vous-même probablement. Les ordinateurs sont sur le point de comprendre la sémantique de ce qu’ils lisent. Ce n’est pas encore le cas aujourd’hui, bien que les ordinateurs peuvent lire des milliards de pages sans comprendre ce qu’ils lisent. Ils ne comprennent pas que, quand il est écrit que Jean a vendu sa Volvo rouge à Pierre, une transaction de transmission de propriété vient d’avoir lieu. Nous travaillons à changer cela. Nous apprenons aux ordinateurs à comprendre ce qu’ils lisent ».

Une fois que ce sera le cas, l’image du robot traditionnel utilisé comme aide-ménagère qui ne se plaint jamais malgré les longues heures de travail ou de robots qui révolutionnent les usines, appartiendra au passé et une technologie naîtra qui sera beaucoup plus lourde de menaces que ce que les hommes et les sociétés peuvent comprendre maintenant.

Show More

Express devient Business AM

Close
Close