En Chine, il y a plus de caisses de Château Lafite 1982 qu’on n’en a jamais produites

Selon certains spécialistes, il y aurait en Chine plus de bouteilles des plus grands millésimes du vin de luxe Château Lafite que le viticulteur n’en aurait produit lui-même. On doit chercher la cause de ce phénomène étonnant dans la contrefaçon. Des faussaires semblent en fait acheter en masse des bouteilles vides de marques connues et les remplir avec du vin meilleur marché.

Au moins la moitié des stocks de Château Lafite sur le marché chinois ne sont pas produits dans les vignobles français du même nom, mais proviennent de producteurs illégaux qui remplissent les bouteilles dans des bateaux mouillant en face des côtes du pays asiatique. L’imitation n’est cependant pas le seul problème des producteurs de vin français sur le marché chinois.

« Les vins de contrefaçon représentent un sérieux problème en Chine », dit Xinshi Li, président de la Chines Academy of Inspection and Quarantine. « La Chine aussi a intérêt à prendre le problème à bras le corps. Lors de la saison précédente, des investisseurs chinois ont  acheté différents vins de domaines français et ont aussi alors été touchés par la contrefaçon ».

« Mais pour un certain nombre de  producteurs sur le territoire chinois aussi, la production de vins contrefaits est une menace ». Récemment, une série de mesures ont été prises pour combattre le problème et dans ce contexte, des fonctionnaires chinois ont collaboré avec leurs homologues français pour repérer les vins contrefaits et les identifier.

Cette lutte de la part des Chinois a entretemps conduit à un nombre de mesures concrètes. L’an passé, le Champagne a été enregistré comme une marque officielle par le gouvernement chinois. De ce fait, en Chine aussi, ne peuvent être vendus sous cette appellation que des vins produits réellement dans des vignobles de Champagne français.

En même temps, une série d’applications mobiles ont été développées pour pouvoir découvrir l’origine des vins. Les Domaines Barons de Rothschild, propriétaires du label Château Lafite, ont pourvu en outre de plus en plus de leurs bouteilles de tags qui rendraient la fraude impossible.

La contrefaçon n’est pas seulement la seule menace pour les vins français de luxe sur le marché chinois. Dans de plus petites villes chinoises, qui représentent la plus grande partie de la nouvelle catégorie de consommateurs de vin dans le pays, beaucoup de clients ne sont pas capables de faire la différence entre des vins de luxe et des marques génériques.

Christophe Salin, directeur des Domaines Barons de Rothschild, a admis cependant déjà que le groupe français subit moins de dommages de la part des pirates que de la part de producteurs légaux qui mettent des vins sur le marché sous des appellations comme Legende Lafite ou Châtelet Lafite et trompent ainsi le consommateur local.

La Chine est pour le moment le plus grand importateur de vins de Bordeaux et le plus grand consommateur de vins rouges en général. 

Show More
Close
Close