ScienceTravel & food

Elon Musk vient d’indiquer le prix d’un billet pour Mars… et ce n’est pas si cher

Musk a fait part en 2016 de son projet de développer une colonie humaine autonome d’un million de personnes sur Mars

Commencez à épargner : selon Elon Musk, le charismatique CEO du constructeur de voitures électriquesTesla, mais aussi de la firme spatiale SpaceX, un aller-retour sur Mars ne sera pas si onéreux qu’on pourrait le penser. 

C’est ce qu’il a indiqué dans un tweet adressé ce dimanche, lorsque l’un de ses « followers » lui a demandé combien coûteraient les billets pour aller sur la Lune ou Mars.

Un prix permettant à la plupart des gens des pays avancés de déménager sur Mars

Ce twitto supposait que le fait que la firme est parvenue à rendre ses fusées réutilisables lui permettrait en effet de réduire le prix de ses billets. Et Musk lui a donné raison : « Cela dépendra du volume, mais je suis confiant, et déménager sur Mars (le retour sera gratuit) coûtera un jour moins de 500 000 dollars, et peut-être même en deçà de 100 000 dollars. [Le prix sera] assez bas pour que la plupart des gens dans les économies avancées puissent vendre leur maison sur Terre et déménager sur Mars s’ils le souhaitent ».

Lorsque l’on se souvient que la mission du rover Curiosity a coûté la bagatelle de 2,5 milliards de dollars à la NASA, alors qu’elle n’implique pas l’envoi d’un humain dans l’espace, cela équivaut à un coût extrêmement modique.  Les projets de colonisation de la planète rouge, qui impliquent une forte dépendance des expéditions en provenance de la Terre pour les premiers colons, seront probablement bien plus chers.

L’ambition de Musk : coloniser Mars

Musk a fait part en 2016 de son projet de développer une colonie humaine autonome d’un million de personnes sur Mars. Il pense que ce projet sera faisable d’ici 40 à 100 ans. Il veut exploiter les périodes où cette planète et la Terre sont les plus proches dans le système solaire, et qui se produisent tous les deux ans, pour envoyer de nouveaux vaisseaux sur Mars.

A cette époque, il avait indiqué qu’il comptait proposer les premiers voyages vers la planète rouge d’ici 2024.

L’un des défis à surmonter pour la réalisation de cette ambition était la mise au point de fusées réutilisables. Mais c’est chose faite depuis un an : l’année dernière, Falcon Heavy, la première fusée réutilisable de SpaceX, a réussi son baptême de l’air. Son lanceur, développé en 2011, a été conçu de manière à pouvoir récupérer le premier étage et les deux propulseurs d’appoint.

L’objectif ultime de cette fusée « recyclable » est de permettre à Musk de concrétiser son rêve de conquête de la planète Mars. En effet, il sera possible de réaliser de substantielles économies grâce à cette fusée réutilisable.

Une vidéo de Mars

Cette semaine, la NASA a publié une vidéo réalisée sur Mars le 19 décembre par le rover Curiosity, un robot qui explore Mars depuis 6 ans, et qui envoie régulièrement des images de la planète rouge. Elle se rapporte au panorama en 360° d’un site appelé « Rock Hall ».

 

Tags
Show More
Close
Close