Pour Elon Musk, l’homme et la machine devraient fusionner

La seule manière de faire en sorte que l’homme ne soit pas dominé par l’intelligence artificielle est de faire fusionner l’intelligence biologique avec les machines, a estimé Elon Musk, le PDG de Tesla, lors du Sommet Mondial du Gouvernement à Dubaï.

Musk a évoqué le potentiel des interfaces cérébrales et des dentelles neuronales. Pour le PDG de Tesla, des liens plus puissants avec un équipement numérique devraient augmenter les capacités sensibles de l’homme de sorte qu’il ne devienne pas obsolète à l’ère de l’intelligence artificielle.

Selon Musk, une dentelle neuronale interagissant directement avec le cerveau permettrait aux utilisateurs de communiquer leurs pensées envers les ordinateurs avec davantage de bande passante et avec beaucoup moins de latence que ce qui est actuellement possible via des mécanismes d’entrée tels que le clavier et la souris. Pour cela, il serait nécessaire de réaliser la symbiose entre l’intelligence humaine et la machine, ce qui pourrait en outre résoudre les problèmes de contrôle et d’utilité, a expliqué Musk.

Vitesse de communication

L’effet perturbateur de l’intelligence artificielle ne réside pas seulement dans sa capacité à effectuer des tâches spécifiques de manière plus efficace que les humains, mais concerne également la vitesse avec laquelle elle peut communiquer avec d’autres des appareils connectés.

Dans le domaine du transfert d’idées à d’autres systèmes numériques et en ce qui concerne la demande et la collecte d’informations, les ordinateurs ont une énorme avance sur l’homme qui ne communique que par écrit ou par message vocal.

« La communication des ordinateurs a à un taux de vitesse d’un trillion lorsqu’il s’agit de relayer leurs pensées à d’autres systèmes informatiques alors que le rythme avec lequel les personnes transmettent et collectent des informations via les messages écrits ou les requêtes vocales est sensiblement plus lent ».

Show More
Close
Close