Economie

Dubaï freine le rythme des projets de construction

Dubaï va réaliser une analyse de son marché immobilier. Les autorités ont publié en début de semaine une directive afin de freiner le rythme des nouveaux projets de construction immobilière. La vague massive de nouveaux projets de construction a provoqué l’effondrement des prix de l’immobilier dans l’émirat au cours de la période écoulée. Parallèlement, l’économie de Dubaï a ralenti.

Les nouveaux développements apportent plus de propriétés sur le marché qu’il n’est nécessaire pour la demande existante.

Mesure

Mohammed bin Rashid Al Maktoum, l’émir de Dubaï, a ordonné la création d’un comité chargé d’étudier les besoins du marché immobilier local. L’objectif est d’évaluer tous les projets futurs et de déterminer leur rythme.

Le secteur immobilier de Dubaï est un indicateur de son économie. Il s’adresse non seulement aux résidents de l’émirat, mais attire également de riches investisseurs du monde entier à la recherche d’un lieu sûr où placer leur argent. Cependant, les valeurs des propriétés ont constamment baissé. Selon un rapport du consultant Property Finder, les prix de vente des appartements et des villas à Dubaï pour le premier semestre de 2019 étaient en baisse d’environ 12% par rapport à il y a deux ans.

Les développeurs continuent toutefois de construire à une vitesse vertigineuse. Ils ont ainsi achevé près de 21.000 unités résidentielles au premier semestre de l’année. Plus de 38.400 unités résidentielles supplémentaires devraient être achevées d’ici la fin de l’année.

Les principaux développeurs de Dubaï, tels que Meraas, Emaar, Damac et Nakheel, prévoient de nouvelles villes, quartiers, centres commerciaux, gratte-ciels et concepts futuristes comme des maisons flottantes avec des baies vitrées immergées dans les eaux au large de la côte de l’émirat.

Ces projets reflètent l’ambition de l’émirat de devenir une destination touristique majeure et un centre financier international. Les développeurs préparent un portefeuille de projets dans la perspective de l’exposition universelle de l’année prochaine à Dubaï.

Centres commerciaux

Tous cette activité a lieu en dépit des inquiétudes selon lesquelles une offre excédentaire pèse sur les prix de l’immobilier. Dubaï abrite déjà six grands centres commerciaux, dont le Dubai Mall, l’un des plus grands et des plus fréquentés au monde. Six autres grands centres commerciaux sont actuellement en construction.

Dubaï abrite également la Burj Khalifa, la plus haute tour du monde. Une tour encore plus haute est en construction dans la zone historique de la crique de Dubaï. A ses côtés sera construit un nouveau quartier résidentiel.

Le nouvel organe de surveillance de l’immobilier, présidé par Mohammed bin Rashid Al Maktoum, veillera à ce que les nouveaux projets innovent et apportent une valeur ajoutée à l’économie de Dubaï.

Cet organisme évaluera l’état du secteur immobilier et étudiera les besoins du marché. Il analysera en outre tous les projets immobiliers futurs et élaborera un plan intégré pour le secteur immobilier. L’objectif est de réguler et de contrôler le rythme des projets et d’équilibrer l’offre et la demande.

« Cela incitera également les entités immobilières à développer de nouveaux projets innovants axés sur la qualité plutôt que sur la quantité », indique encore le communiqué.

Tags
Show More
Close
Close