Science

Du plastique se retrouve dans l’eau en bouteille du monde entier

En plus de l’eau du robinet, l’eau en bouteille est aussi contaminée par des microparticules de plastique. Une nouvelle étude américaine en a détecté dans 93 % de ses échantillons venant de bouteilles de marques bien connues dans le monde entier.

Outre la qualité de l’eau du robinet, déjà épinglée par la Commission européenne en février dernier, l’eau en bouteille présente, elle aussi, des risques sanitaires. C’est ce qu’épingle une récente étude, réalisée par le même groupe de chercheurs américains. Ils ont passé à la loupe l’eau de plus de 250 bouteilles vendues dans 9 pays, dont le Liban, l’Inde et les États-Unis, explique le résumé publié ce mercredi sur la plateforme Orb Media.

Résultat, des microparticules de plastique ont été repérées dans 93 % des échantillons d’eau. Du polypropylène, du nylon et du polytéréphtalate d’éthylène, plus exactement. Dans un litre d’eau, il y avait en moyenne 10,4 particules d’environ 0,10 millimètre. Un des échantillons avait par ailleurs une concentration de plus de 10.000 particules par litre. 

Sont concernées, 11 marques internationalement connues, dont AquaAquafinaDasaniEvianNestle Pure Life ou encore San Pellegrino. Des bouteilles que nous buvons en Belgique aussi.

Dans les bouteilles en verre également

Le plus interpellant est que certaines eaux de bouteilles en verre contiennent elles aussi des microplastiques, signale l’une des chercheuses à l’AFP. Le problème ne semble donc pas seulement lié au processus d’embouteillage.

Les effets à long terme de l’ingestion de plastique quotidienne sur les organes humains ne sont cependant « toujours pas connus ». 

Show More
Close
Close