Economie

Quelle est la différence entre le Bitcoin et l’Ethereum ?

L’apparition et l’introduction de monnaies virtuelles a débouché sur la création de concepts totalement nouveaux. Actuellement, on entend beaucoup parlé de Bitcoin et de chaîne de blocs (blockchains). Toutefois, dans ce secteur, on trouve égaement un nombre important d’autres produits innovants.

L’apparition et l’introduction de monnaies virtuelles a débouché sur la création de concepts totalement nouveaux. Actuellement, on entend beaucoup parlé de Bitcoin et de chaîne de blocs (blockchains). Toutefois, dans ce secteur, on trouve égaement un nombre important d’autres produits innovants.

L’Ethereum est l’une de ses innovations. L’Ethereum est souvent présenté comme une alternative au Bitcoin dont il serait en outre le concurrent.

Mais selon Lex Sokolin, directeur de Fintech Strategy auprès du consultant Autonomous Research, les deux produits ont en fait un caractère très différent. Leurs applications vont d’ailleurs dans des directions radicalement opposées.

« Le Bitcoin est une véritable monnaie virtuelle », explique Sokolin. « Il s’agit principalement d’un moyen de paiement qui peut être considéré comme de l’or numérique. C’est en quelque sorte une réserve de monnaie virtuelle. ».

« L’Ethereum est par contre une plate-forme informatique mondiale. C’est une plate-forme de chaînes de blocs où l’on peut construire des contrats intelligents et les suivre. L’Ethereum est une nouvelle infrastructure où l’on peut tout mettre. »

Tendance inévitable

«L’Ethereum et le Bitcoin sont en fait des plates-formes tout à fait différentes », souligne Sokolin. « Le Bitcoin est par essence de l’argent numérique. Il s’agit probablement de la manière dont les paiements se feront dans le futur. Dans le secteur financier, le Bitcoin a déjà abouti à toute une série de résultats spectaculaires. »

« L’Ethereum est une nouvelle infrastructure sur laquelle toutes les activités possibles peuvent être réalisées. Ce concept peut être utilisé pour gérer les réseaux sociaux de manière décentralisée, pour piloter l’Internet des objets et toutes sortes d’appareils connectés. »

Sokolin ne doute d’ailleurs pas du succès final de ces nouveaux concepts. « Tout sera numérisé », affirme-t-il. «  C’est l’avenir. Dans les médias, ce processus a déjà eu lieu de manière significative. Un phénomène similaire s’observe dans le secteur du commerce de détail où l’impact du secteur numérique est de plus en plus clair, notamment dans le cas d’Amazon. »

« On peut remarquer cela aussi dans le secteur financier. Les banques et les assurances travaillent de plus en plus avec des concepts numériques. Le Bitcoin et la numérisation de l’argent sont seulement un aspect de cette évolution. Cette tendance est inévitable. »

Show More

Express devient Business AM

Close
Close