D’ici 2021, le Costa Rica aura banni tout le plastique à usage unique

A partir de 2021, plus aucun plastique à usage unique ne pourra être vendu au Costa Rica. Il s’agit d’une première mondiale. D’ici là, cette république d’Amérique centrale veut devenir un territoire neutre en carbone et continuer à lutter contre la déforestation. Le Costa Rica veut être le premier pays au monde à appliquer une stratégie efficace pour éliminer l’usage unique du plastique, écrit The Costa Rica News. Ainsi, d’ici 2021, les sacs en plastique, les pailles, les cuillères, les boîtes et les couverts à jeter seront de l’histoire ancienne au Costa Rica. Cet objectif doit être atteint grâce à une adaptation de l’administration dans les communes, en mettant en œuvre des alternatives au plastique et via la recherche scientifique. Des substituts dégradables biologiquement doivent remplacer le plastique à usage unique.

Pas de plastique, pas de déforestation, pas de CO2.

Le Costa Rica joue un rôle de précurseur en matière d’écologie. Il y a dix ans, le pays a décidé qu’il ne produirait plus de CO2 en 2021.  Il s’attaque maintenant à la déforestation. Depuis 1984, la surface boisée a doublé passant de 26 à 52%. L’opération « anti-plastique » est une initiative des ministères costaricains de la Santé, de l’Environnement et de l’Energie, avec le soutien Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), des communautés locales et de divers groupes du secteur privé.

Alternatives au plastique

Le Costa Rica produit chaque jour 4.000 tonnes de déchets, un cinquième de ceux-ci ne sont pas collectés et finissent dans la nature (bois, rivières, lacs et plages). Pour réduire cette montagne de déchets, le plastique jetable peut être remplacé par des matériaux recyclables. Ainsi, l’année dernière, trois étudiants en chimie de l’Universidad de Costa Rica ont gagné un prix grâce à leur alternative au plastique à base de bananes et d’acétate de cellulose. Ce produit est cinq fois plus solide que le plastique et se dégrade dans la nature en 18 mois.Les sacs en plastique représentent 40% des déchets dans la mer du Nord. En Flandre, il n’y a pas encore d’interdiction d’utilisation de sacs en plastique jetables, par contre, en Wallonie, en France et en Italie, cette interdiction existe déjà.

Show More
Close
Close