« Deutsche Bank s’est fait prendre une main dans chaque pot de confiture »

Après avoir fait la une des journaux la semaine dernière, la Deutsche Bank est retombée au cœur de la tourmente. Un tribunal italien a accusé la banque, un de ses employés et cinq de ses anciens administrateurs d’avoir conclu une entente avec la banque italienne Banca Monte dei Paschi visant à falsifier les comptes de cette dernière. Les faits remontent à 2008. La banque italienne – la plus ancienne du monde – est  elle-même plongée dans de grandes difficultés financières depuis longtemps.Selon le procureur, Montepaschi a utilisé des contrats dérivés conclus avec Deutsche Bank pour cacher la perte d’un contrat dérivé plus ancien, appelé « Santorini ». Les dérivés sont des instruments de placement qui tirent leur valeur de la valeur d’un autre actif, comme le pétrole ou les actions. Cet  est appelé sous – jacent.D’anciens administrateurs de la banque d’investissement japonaise Nomura ont aussi été inculpés.

Une main dans une main dans chaque pot de confiture

En outre, la Deutsche Bank a été pendant longtemps engagée en permanence dans toutes sortes de scandales mafieux : elle est partie prenante dans plus de 6.000 procès à travers le monde. La plupart portent sur des suspicions de fraude sur des taux d’intérêt ou la manipulation des taux de change.

« Voici encore une affaire du plus mauvais effet, et ça va faire mal, même si c’est une transaction ancienne » dit un analyste. « Deutsche Bank s’est fait prendre une main dans chaque pot de confiture ». Je pense que le marché va voir un lion blessé et il va rapidement lui tomber dessus ».

Show More
Close
Close