Science

Des espèces de requins plus proches de la disparition que prévu

Le requin-taupe bleu et autres requins emblématiques sont au bord de l’extinction à cause des comportements humains de consommation. Telle est la conclusion d’une étude réalisée par le groupe de spécialistes des requins de l’Union internationale pour la conservation (UICN).

Selon cette étude, 17 des 58 espèces évaluées sont menacées d’extinction.

« Les requins dont la croissance est lente, ceux qui sont davantage convoités pour la consommation humaine et non-protégés contre la pêche intensive ont tendance à être plus menacés », expliquent les chercheurs.

Cette catégorie comprend, entre autres, le requin taupe-bleu. Ce requin, dont la vitesse de croisière est de 40 km/h (avec des pointes de 70 km/h) est le plus rapide de tous les requins.

Le petit requin-taupe et le requin-taupe bleu sont tous deux très prisés pour leur chair et leurs ailerons. Ils sont considérés comme un mets délicat dans les traditions culinaires chinoises et asiatiques.

« Les résultats de notre étude sont alarmants », a déclaré Nicholas Dulvy, président du groupe de spécialistes des requins, réunissant 174 experts de cinquante-cinq pays.

Protection

En mai, les États membres de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) se prononceront sur une proposition du Mexique visant à renforcer la protection du requin-taupe bleu à nageoires courtes. Le nouveau statut n’interdirait pas sa pêche ou son commerce, mais les réglementerait.

En 2013, une étude a estimé que plus de 100 millions de requins sont pêchés chaque année pour la consommation de leurs ailerons, de leur chair et pour l’huile de foie. Six des espèces examinées ont été répertoriées comme « gravement menacées d’extinction ».

Pour la première fois, le requin-marteau à ailes blanches, l’ange de mer argentin et l’ange de mer figurent dans cette liste. En outre, onze autres espèces ont été classées « vulnérables » ou « menacées d’extinction ».

Evaluation de la menace d’extinction

Depuis deux ans, le groupe des requins de l’UICN mènent une étude concernant plus de 400 espèces de requins.

Pour les animaux terrestres, lors de l’évaluation de la menace d’extinction, les chercheurs se concentrent sur la taille de la population et l’étendue géographique de l’espèce. Chez les animaux marins, par contre, leur approche est différente. Ils se concentrent sur la rapidité du déclin des populations. Ce n’est qu’au cours des dix dernières années que les scientifiques ont réussi à fournir des chiffres concrets au sujet des requins. Ils ont pu aboutir à ces résultats grâce à l’industrie de la pêche au thon qui a commencé à fournir des données sur les prises accessoires de requins.

« Dix ans plus tard, nous devons reconnaître que la situation est bien pire que ce que nous pensions », avertit Dulvy.

Vulnérabilité

« Ironiquement, les organisations de gestion de la pêche qui contrôlent mieux les captures de thon ont encouragé les pêcheurs à se concentrer davantage sur les captures de requins pour obtenir un revenu supplémentaire », a déclaré Dulvy. Dans l’océan Indien, le long des rives de la mer d’Oman et du golfe du Bengale, la pêche au thon est en fait devenue une pêche au requin avec des prises accessoires de thon.

A la lumière de ses nouvelles conclusions, le groupe de spécialistes des requins réclame des restrictions immédiates en ce qui concerne la pêche nationale et internationale. L’organisation exige également une interdiction complète de la capture des espèces en danger.

Les requins vivent au sein des océans de la planète depuis quatre cent millions d’années. Ils jouent un rôle crucial dans les chaînes alimentaires mondiales. Mais les requins se sont révélés particulièrement vulnérables à la prédation humaine. Leur croissance est très lente, leur maturité sexuelle est tardive et leur progéniture est limitée.

Le requin épineux, récemment classé comme espèce en voie de disparition, a une période de gestation de près de trois ans, la plus longue du règne animal. Plus de la moitié des espèces de requins et leurs parents sont menacées ou quasi menacées d’extinction.

Tags
Show More
Close
Close