De mystérieuses ondes radio captées en temps réel dans l’espace et personne ne sait qui les envoie

Un signal radio inconnu, issu peut-être d’un trou noir, d’une collision stellaire ou… d’extraterrestres, a été repéré pour la première fois par des astronomes. Cependant, son origine demeure un véritable mystère, écrit RT. L’explosion d’ondes radio est un phénomène connu depuis longtemps. En 2007, une première salve de signaux radio avait été enregistrée par une équipe de chercheurs australiens. Depuis lors, sept salves avaient été répertoriées.

Cette fois-ci, pour la première fois, les astronomes ont pu suivre en direct ces sursauts d’ondes radio rapides dont les rafales ne durent qu’une milliseconde mais qui émettent autant d’énergie que le soleil durant une journée entière.

5,5 milliards d’années-lumière

12 télescopes installés en Australie, au Chili, en Allemagne, à Hawaii, en Inde, en Californie et aux îles Canaries ont été utilisés pour capter ces salves mystérieuses d’ondes radio. A l’aide de ces instruments, il a été possible de constater que les signaux radio avaient parcouru une distance de 5,5 milliards d’années-lumière. C’est la première fois que des astronomes réussissent à suivre directement ces ondes radio lors de leur passage près de la terre.

Il y a 8 ans, le phénomène avait été constaté pour la première fois lors de l’étude d’anciennes données du télescope Parkes en Australie. Un certain nombre de théories sur l’origine de ces ondes radio ont été avancées, mais étant donné le peu d’observations, il s’agissait surtout de spéculations.

La nouvelle série d’ondes captées en temps réel offre un peu plus d’informations aux scientifiques. En outre, ces ondes radio n’étaient pas accompagnées de rayons X ou infrarouges qui auraient permis de découvrir leur source.

« Le fait que nous n’avons pas pu voir de lumière sur d’autres longueurs d’onde exclut qu’il s’agisse d’un certain nombre de phénomènes astronomiques violents, comme les explosions de rayons gamma au départ d’une étoile exploratrice ou d’une supernova », a déclaré Daniele Malesani de l’université de Copenhague. Etant donné que les ondes radio étaient polarisées, les scientifiques en ont déduit que le phénomène a dû se produire à proximité d’un objet doté d’un grand champ magnétique.

Maintenant que l’explosion d’une étoile est écartée comme explication, il reste bon nombre de théories. Certains astronomes pensent que les ondes radio pourraient être la conséquence d’une collision d’étoiles à neutrons ou d’étoiles naines blanches binaires. D’autres évoquent la possibilité d’un Blitzar, une étoile à neutrons supermassive qui aurait dû devenir un trou noir mais qui a dérivé si vite qu’elle ne s’est pas effondrée.

« Nous avons découvert ce que ce phénomène n’était pas », ajoute Malesani. Les astronomes sont maintenant prêts à suivre le phénomène directement lors d’une nouvelle observation. De cette manière, ils espèrent se rapprocher d’une explication.

 

Show More

Express devient Business AM

Close
Close