Economie

Dans cette ville asiatique de millionnaires, les riches cachent leur argent

Taiwan est l’un des Etats prospères les moins connus. Cependant, ce petit Etat insulaire crée de la richesse depuis plusieurs décennies, écrivent Frederik Balfour et Chinmei Sung, correspondants de l’agence de presse Bloomberg

Selon les auteurs, la Chine pourrait fabriquer des millionnaires plus rapidement que d’autres endroits dans le monde. Cependant, Taiwan crée de la richesse depuis les années 1950. Selon un rapport du consultant immobilier Knight Frank, publié cette année, Taipei, la capitale de Taiwan, occupe la huitième place du classement des villes avec la concentration la plus importante de super-riches. La métropole taïwanaise compte 1.519 habitants ayant au moins 30 millions de dollars d’actifs. Selon Knight Frank, ce nombre devrait passer à 1.864 personnes d’ici 2023.

Électronique

La création de fortunes sur cette île de 23,6 millions d’habitants a pris son envol dans les années 1970. A cette époque, on a assisté à la prolifération de centaines de petits fabricants qui ont alimenté la croissance taïwanaise. Les exportations ont alors augmenté. Dans les années 80, Taiwan a gravi les échelons de la chaîne de valeur grâce à la fabrication de composants et de produits électroniques.

Cela a conduit à l’émergence de grands groupes industriels tels que Acer et Taiwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC). De nombreuses sociétés taïwanaises ont alors transféré leur production vers la Chine continentale.

« L’argent qui est revenu à Taiwan a créé un nombre surprenant de symboles de richesse », expliquent Balfour et Sing. En 2004, le Taipei 101 (508 mètres) est devenu le plus haut gratte-ciel du monde. Ce n’est qu’en 2010 que ce titre lui a été ravi par le Burj Khalifa de Dubaï. La tour taïwanaise abrite le plus grand magasin phare de Christian Dior au monde.

Toutefois, une partie importante de l’argent gagné par les entrepreneurs taïwanais est restée à l’étranger. Selon un rapport d’UBS, les Taïwanais détiennent 500 milliards de dollars sur des comptes offshore. Sur ce plan, Taiwan se positionne à la troisième place, derrière les États-Unis (700 milliards de dollars) et la Chine (1.400 milliards de dollars).

Les Taïwanais fortunés aiment également investir dans l’immobilier. Toujours selon Knight Frank, les super-riches de Taiwan possèdent en moyenne 5,4 maisons par personne. Au Moyen-Orient, on compte 4,6 foyers par personne et à Hong Kong, quatre foyers par personne.

Dans le centre-ville de Taipei, un appartement dans le Tao Zhu Yin Yuan, la tour résidentielle de l’architecte belge Vincent Callebaut, vaut environ 32 millions de dollars. Il s’agit de l’un des prix les plus élevés de toute la région.

Modestie

Une grande partie de la richesse de l’île appartient à des entrepreneurs qui n’ont jamais rendu publiques leurs entreprises.

« Plus de 90% de nos clients sont des entrepreneurs de sociétés non cotées », a déclaré Dennis Chen, responsable de la gestion de fortune à UBS à Taiwan.

« La plupart des familles taïwanaises fortunées évitent les démonstrations ostentatoires de richesse », expliquent Balfour et Sing. « Les Taïwanais ont appris l’importance de la modestie auprès des Japonais et accordent de la valeur à la vertu chinoise traditionnelle d’humilité. »

« La plupart de nos clients ne voyagent jamais en classe affaires”, ajoute Chen.

Selon Annie Leung, présidente du centre commercial de luxe Bellavita dans le centre de Taipei, cela ne signifie pas que les Taïwanais ne savent pas comment profiter de leur argent. « Ils le font sans fanfare », explique-t-elle.

Le centre commercial possède un club VIP avec des cabines d’essayage où le public nanti peut essayer des vêtements et des bijoux coûteux sans avoir à se rendre dans un magasin. Hermès fournit même des sacs bruns génériques aux clients qui préfèrent ne pas montrer leurs achats au monde extérieur.

Tags
Show More

Express devient Business AM

Close
Close