Economie

Le cours du cuivre reflète la morosité de l’économie mondiale

La semaine dernière, le cuivre a atteint son cours le plus bas depuis 24 mois, un niouvel indicateur montrant que le ralentissement mondial est bel et bien un fait. Le cours du métal est d’environ 5.635 dollars la tonne, soit plus de 20 % de moins qu’en juin de l’année dernière.

Sur les marchés financiers, le cuivre est souvent surnommé « Dr. Copper » (Dr Cuivre), car il est considéré comme  un prédicteur des tendances économiques futures. Ce métal est présent dans presque tous les produits – des avions aux smartphones. Avec le pétrole, il est l’une des matières les plus négociées au monde.

Pourquoi le cours du cuivre baisse-t-il ?

Plusieurs raisons expliquent la baisse actuelle des cours : premièrement, il y a la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis. L’Empire du Milieu est le plus gros consommateur de cuivre au monde. Les investisseurs craignent une nouvelle baisse de la croissance économique en Chine. Les spécialistes des matières premières sont également pessimistes pour l’avenir et les derniers chiffres macro-économiques leur donnent raison. Tant aux États-Unis que dans la zone euro, l’activité manufacturière est à son plus bas niveau en dix et sept ans respectivement. Ensuite, il y a le dollar fort qui pèse sur presque toutes les matières premières. Le cuivre est coté en dollars. Cela signifie qu’un dollar fort rend le métal plus cher pour les investisseurs étrangers.

Le cuivre : un bon indicateur de la santé de l’économie

Les cours des matières premières sur le marché ont toujours été un bon indicateur de la santé d’une économie nationale. Le cuivre joue un rôle de premier plan à cet égard, car non seulement il donne un aperçu de l’économie d’un pays donné, mais il donne aussi au métal une image de la santé de l’ensemble de l’économie mondiale. Ainsi, il y a 11 ans, les faibles cours de cette matière ont permis de prédire la crise économique mondiale.

Pourtant, certains soutiennent que le lien entre le cuivre et la santé de l’économie a disparu. Aux États-Unis, par exemple, l’économie est toujours en croissance, alors que les cours du cuivre sont en chute libre.

En outre, tout le monde n’est pas négatif quant à l’avenir des prix du métal. D’autant qu’il a un rôle majeur à jouer dans une économie de plus en plus débarrassée de CO2. Une éolienne qui fournit de l’électricité à 500 foyers contient trois tonnes de cuivre. Celui-ci est également présent dans les moteurs, les batteries et les stations de charge des voitures électriques. Ces dernières années, le nombre de grandes mines produisant du cuivre de haute qualité a également diminué. Ce sont là autant d’indicateurs qui feront grimper à nouveau le cours à long terme.

Tags
Show More
Close
Close