Economie

Dans les centres-villes wallons, 1 commerce sur 5 est vacant

Au cours des 10 dernières années, 9 700 commerces ont été fermés en Flandre et à Bruxelles. En Wallonie, 2 500 magasins ont fermé leurs portes. En une décennie, 15 % des commerces flamands et bruxellois ont fermé, selon les chiffres du Syndicat national des indépendants. En conséquence, le taux de vacance des magasins augmente également. En Flandre, 9,7 % des immeubles commerciaux disponibles sont actuellement vacants. Il y a 10 ans, ce pourcentage n’était que de 5,7 %. À Bruxelles, le taux de vacance a même doublé au cours de la même période, passant de 5 % à 11,1 %. Enfin, la situation en Wallonie est dramatique. Dans les centres-villes, 1 magasin sur 5 est vacant. En 2013, ce chiffre était de 1 sur 8. Ces dernières années, cette tendance semble s’accélérer.

E-commerce et tarifs de location inestimables

La NSZ souligne la forte augmentation du commerce électronique. En effet, les petits travailleurs indépendants n’ont tout simplement pas les moyens d’offrir les mêmes services en ligne que les grands acteurs du numérique. En outre, ce n’est pas tant l’offre, que le trafic généré par les services de commerce électronique, qui détermine leur valeur. Enfin, les promoteurs de l’immobilier commercial sont également mentionnés. Selon la NSZ, les commerces situés dans les principales rues commerçantes belges sont devenus « inabordables ». Cela s’explique principalement par la volonté des méga marques de payer de tels prix. Elles ne visent pas tant la rentabilité de ces sites, mais les considèrent plutôt comme un moyen de promouvoir leur marque.

Tags
Show More

Express devient Business AM

Close
Close