Comment devenir un éternel optimiste

[PICTURE|sitecpic|lowres]

« Je crois que nous pouvons changer presque n’importe quoi [en nous-mêmes], mais la pratique volontaire se trouve au cœur du succès ». Ce credo, c’est celui de Tony Schwartz, qui explique dans la Harvard Business Review comment il a pu vaincre son éternel pessimisme.

Tony raconte que pendant longtemps, il avait été du genre à voir le verre plutôt à moitié vide, et qu’il considérait son pessimisme comme un trait de caractère immuable. Il pensait que l’inquiétude lui permettait de rester sur le qui-vive. Pendant des années, dès son réveil, son esprit se fixait sur l’un des défis de la journée à venir, et il entamait alors une énumération détaillée des différents obstacles qui pourraient surgir. Invariablement, il se levait anxieux et tendu.

Mais il avait fini par comprendre que la peur, la colère et les reproches associés aux histoires négatives que les pessimistes se racontent bloquent toute pensée cohérente, et peuvent aboutir à une paralysie, alors que les désastres imaginés se réalisent rarement.

Il décida d’expérimenter sur lui-même un petit « rituel » : pendant plusieurs mois, il se livra rigoureusement à ce qu’il appelle de « l’optimisme réaliste » : se raconter l’histoire la plus positive et la plus encourageante dans n’importe quelle situation, sans nier les faits. Et un jour, au réveil, tandis qu’il s’évoquait les défis de la journée, une histoire optimiste se présenta sans effort à son esprit. Par la suite, l’optimisme s’imposa spontanément en lui de façon définitive. Il pense que son rituel lui a permis de créer de nouveaux ponts neuronaux dans son cerveau.

Lorsque son partenaire d’affaire lui annonça sa volonté d’arrêter le travail ensemble, au lieu d’envisager le chômage, sa famille à faire vivre, et la difficulté de retrouver un nouveau travail alors qu’il avait dépassé la quarantaine, il pensa tout de suite à la fantastique opportunité que cela représentait pour lui.

Depuis, il a créé une entreprise prospère, et il étonne ses collaborateurs avec son optimisme inébranlable.

 

Show More
Close
Close