La clé du bonheur ? Une bonne nuit de sommeil

Selon une étude du British National Centre for Social Research et d’Oxford Economics auprès de plus de 8.000 adultes britanniques, il est apparu qu’une bonne nuit de sommeil est sans aucun doute un élément primordial pour ressentir une importante sensation de bonheur…. Cette analyse a révélé que parmi les éléments contrôlables de notre mode de vie, la qualité du sommeil est fortement liée au bien-être.Parallèlement, les chercheurs se sont aperçus que le revenu n’a que peu de rapport avec le bien-être. Une augmentation de revenu de 50% n’a en effet que peu d’influence sur le niveau de bonheur.« L’étude a montré qu’un grand nombre de facteurs peut avoir un impact sur le sentiment de bonheur », disent les chercheurs.« Une vie sexuelle épanouie, des rencontres avec des voisins, des promenades, des repas en famille et des contacts avec des condisciples ou des amis ont semblé pour beaucoup de personnes avoir une influence positive sur leur bonheur. Cependant, sur le plan du bonheur, aucun de ces éléments n’atteint les scores enregistrés par le sommeil de qualité. »En outre, les scientifiques ont constaté qu’une bonne nuit de repos améliorait l’estime de soi et favorisait une diminution de l’anxiété.

Enfants

« Chez les personnes interrogées bénéficiant d’un bon sommeil nocturne, plus de 60% ont témoigné d’un plus haut niveau de bonheur » expliquent les enquêteurs. « Dans le groupe qui évoque des troubles du sommeil, ce chiffre chute à moins de 5%. »Les parents, ayant des enfants de moins de 5 ans, ont présenté de plus hauts niveaux de bien-être, malgré des difficultés financières et une une moins bonne qualité de sommeil. Cet impact négatif serait cependant largement effacé par la présence des enfants et des liens sociaux forts.En deuxième lieu viennent les parents d’enfants adultes et les couples plus âgés sans enfants. La plus grande insatisfaction semble s’observer dans la catégorie des parents d’enfants âgés de 6 à 18 ans. On ne peut cependant pas en déduire un lien de cause à effet.Dans cette étude, il n’a pas été tenu compte de facteurs que l’individu ne peut pas contrôler, comme l’âge, le sexe et l’origine ethnique. L’influence de la santé n’a pas non plus été étudiée.

Show More

Express devient Business AM

Close
Close