Economie

Un co-fondateur fait campagne pour démanteler Facebook

Chris Hughes, l’un des cinq fondateurs du réseau social Facebook, a rencontré plusieurs régulateurs à Washington au cours de ces dernières semaines et leur a expliqué pourquoi et comment la société devait être démantelée.

Chris Hughes était le fondateur de Facebook en 2004, avec Eduardo Saverin, Andrew McCollum, Dustin Moskovitz et l’actuel CEO de la firme, Mark Zuckerberg. En 2007, il a quitté l’entreprise pour rejoindre la campagne présidentielle de Barack Obama. Après cela, il a également été actionnaire majoritaire du magazine The New Republic , qu’il a vendu en 2016.

Au début du mois de mai de cette année, Hughes avait écrit un article d’opinion pour le New York Times.

«Le gouvernement doit rappeler à Mark (Zuckerberg) sa responsabilité. Pendant trop longtemps, les régulateurs se sont émerveillés de la croissance explosive de Facebook. Et ils ont négligé leur responsabilité de s’assurer que les Américains sont protégés et que les marchés sont concurrentiels. (…) Nous, Américains, avons une tradition de contrôle des monopoles, indépendamment des bonnes intentions manifestées par les dirigeants de ces entreprises. Le pouvoir de Mark est sans-précédent et anti-américain. Il est temps de démanteler Facebook », écrivaitt alors Hughes.

« Une série de prises de contrôle défensives » pour consolider la domination

Depuis lors, Hughes n’est pas resté inactif, et il se positionne désormais comme le leader du mouvement anti-Facebook. Au cours des dernières semaines, il a accompagné deux universitaires spécialisés dans tout ce qui implique les questions relatives aux distorsions de concurrence lors de réunions avec des membres de la Commission fédérale du commerce, du ministère de la Justice et du procureur de la République. Tous trois ont expliqué comment Facebook, à leur avis, avait enfreint le droit de la concurrence. Selon le trio, le réseau social a effectué « une série de prises de contrôle défensives ». Ces mesures visaient à protéger la position dominante de Facebook sur le marché des réseaux sociaux.

Chris Hughes : de militant anti-Facebook à stratège anti-Facebook.

Selon le Washington Post, Hughes propose désormais une présentation PowerPoint avec 39 diapositives partout, expliquant point par point qu’il existe bel et bien un fondement juridique pour démanteler la société. Hughes ne se présente plus comme un activiste anti-Facebook, mais comme un stratège anti-Facebook.

Mais la question que son attitude soulève est la raison pour laquelle Hughes met maintenant toute son énergie à saper une entreprise qu’il a contribué à fonder. Est-ce son rôle apparemment marginal dans la création du réseau social ? Ou bien Hughes a-t-il des ambitions politiques ? Veut-il jouer un rôle dans la campagne d’Elizabeth Warren, candidate à l’investiture démocrate à la présidence ? Elle a fait du démantèlement du « Big Tech » une promesse de campagne. Ou aspire-t-il à jouer un rôle à l’Assemblée législative ?

Le Washington Post décrit Hughes comme « un ancien dirigeant convaincu que ce qu’il a fondé nuit maintenant à la société ». Mais l’avenir dira s’il n’y a pas autre chose.

Warren - Big Tech

Tags
Show More
Close
Close