La Chine : « La possibilité d’une guerre se développe »

La Corée du Sud affirme que la Corée du Nord a lancé quatre missiles balistiques dans la mer du Japon lundi, possiblement à titre de représailles suite aux exercices militaires menés par les Etats-Unis et la Corée du Sud la semaine dernière. 3 de ces missiles se sont abîmés à 300 km des côtes japonaises.

Le journal nationaliste chinois  Global Times, proche du Parti communiste, a publié mardi un éditorial qui met en garde contre l’escalade des tensions sur la péninsule coréenne :

«La possibilité d’une guerre dans la péninsule coréenne se développe. La Chine doit se préparer à toutes les éventualités.

Elle devrait persuader Washington, Séoul et Pyongyang de cesser leurs provocations et faire des efforts concertés pour créer des conditions d’une dénucléarisation du Nord et d’une paix permanente sur la péninsule.

Mais si la guerre éclate, la Chine devrait être en mesure d’assurer sa sécurité nationale.

Si les parties repoussent les conseils de la Chine et refusent de faire des efforts pour réduire les tensions, elles ne pourront que s’en prendre à elles-mêmes pour les pertes énormes qu’elles subiront au final.

Screenshot 2017-03-07 17.48.00

Mais si la guerre éclate, la Chine devrait être en mesure d’assurer sa sécurité nationale.

Si les parties repoussent les conseils de la Chine et refusent de faire des efforts pour réduire les tensions, elles ne pourront que s’en prendre à elles-mêmes pour les pertes énormes qu’elles subiront au final.

La Corée du Sud, se fiant aux Etats-Unis pour sa sécurité, a continuellement élargi l’ampleur de ses exercices militaires conjoints avec les Etats-Unis.

Elle a aussi poursuivi activement le développement du bouclier anti- Terminal High Altitude Area Defense (THAAD), en dépit des objections de la Chine. La Chine a témoigné d’une très grande patience à ce sujet.

La Corée du Nord n’est pas assez forte pour se confronter aux Etats-Unis et à la Corée du Sud, mais elle nourrit l’illusion qu’ils cèderont devant sa technologie nucléaire immature.

Pyongyang croit aveuglément que les armes nucléaires constituent la meilleure garantie pour sa sécurité nationale, alors que c’est le contraire qui est vrai.

[…] Si la Corée du Nord chute, le Sud sera aussi menacé. La Chine ne permettra pas au régime de la Corée du Sud de renverser celui de la Corée du Nord par la guerre, pour unifier la péninsule.

Enfin, nous voulons donner ce conseil aux États-Unis : le problème nucléaire nord-coréen est difficile à résoudre. Il n’y a pas de solution simple et définitive. La seule manière de s’y prendre est de trouver  une solution réaliste fondée sur les préoccupations de toutes les parties prenantes. »

NKOREA-POLITICS-CEREMONY

PEDRO UGARTE / AFP

Show More

Express devient Business AM

Close
Close