Politique

Certains États membres de l’Union européenne, dont la Belgique, ne luttent pas assez contre la pollution

Ce matin, le Commissaire européen en charge de l’Environnement a convoqué les ministres responsables de neuf pays pour leur faire part de son mécontentement. Plusieurs États membres de l’Union européenne ne respectent pas les limites européennes en termes d’émission.

Les chiffres sont alarmants. 400.000 Européens meurent prématurément à cause de la mauvaise qualité de l’air. Et c’est sans parler du nombre de personnes atteintes de maladies respiratoires ou cardiovasculaires. C’est ce qui ressort d’un communiqué de la Commission européenne.Et

Karmenu Vella en charge de l’Environnement a convoqué les ministres des neuf pays en faute par rapport au respect des normes d’émission en Europe. Il s’agit de la République tchèque, Allemagne, Espagne, France, Italie, Hongrie, Roumanie, Slovaquie et le Royaume-Uni.

En effet, beaucoup d’États membres ne respectent pas les limites fixées en matière de pollution de l’air. Et pour la Commission, il est temps de mettre en place des plans d’action d’urgence pour remédier à cette faillite de certains états.  

Une action Greenpeace

Et la Belgique dans tout ça? « La Belgique est la prochaine qui se fera taper sur les doigts. Nous réclamons à pleins poumons à nos politiciens de prendre rapidement au sérieux ce problème de pollution de l’air », explique Joeri Thijs, expert Qualité de l’air et Mobilité chez Greenpeace Belgique. Des activistes de l’association ont manifesté ce matin devant la Commission pour sensibiliser à la qualité de l’air en Europe. Pour l’association de protection de l’environnement, ce sont nos politiciens qui doivent prendre de réelles mesures pour faire baisser la pollution dans notre pays. Les émission de dioxyde d’azote notamment proviennent essentiellement des véhicules au diesel.  

Show More

Express devient Business AM

Close
Close