Economie

Les sanctions américaines contre la Russie ont créé un monopole du caviar aux États-Unis

La société Sturgeon AquaFarms, établie à Bascom, en Floride, est la seule ferme aquacole d’esturgeons béluga autorisée à opérer aux États-Unis. L’esturgeon béluga, un poisson qu’on ne trouve normalement qu’en Mer Caspienne, produit le meilleur caviar du monde.  

Mark Zaslavsky, un émigré russe vivant aux Etats-Unis, avait fait venir les premiers esturgeons béluga pour développer sa ferme Sturgeon AquaFarms en 2003.

Un monopole du caviar aux Etats-Unis

Mais en raison de l’énorme demande pour ses oeufs précieux, ce poisson a été pêché intensivement, et désormais, il figure sur la liste des espèces en danger de l’Union internationale pour la conservation de la nature. C’est ce qui a motivé le gouvernement américain à interdire toute importation des produits liés à l’esturgeon béluga en 2005.

Compte tenu de cette interdiction, aucune ferme aquacole américaine ne peut désormais importer de béluga, et le Russe se retrouve donc à la tête de la seule exploitation américaine d’esturgeons de cette variété, ce qui lui a conféré un monopole.

Sturgeon AquaFarms compte plus d’une centaine de bassins contenant cinq types différents d’esturgeons, dont le sterlet et le sevruga. Elle est devenue l’un des plus gros producteurs de béluga au monde.

Les cycles de production du caviar sont très longs

L’une des difficultés de cette exploitation tient au cycle de reproduction particulier de ce poisson. Il lui faut en effet une dizaine d’années pour atteindre sa maturité sexuelle, à partir de laquelle il produira des œufs susceptibles d’être récoltés pour fournir le caviar. En attendant, le poisson doit être nourri trois fois par jour, ce qui implique un coût mensuel de près de 40 000 dollars. De plus, il faut constamment renouveler l’eau douce et l’oxygène des réservoirs.

L’entreprise a décidé de s’installer dans une zone de Floride relativement épargnée des ouragans. Mais en octobre 2018, alors que la ferme s’apprêtait à réaliser sa première récolte, cette région a été balayée par l’ouragan Michael. Le site a subi de gros dégâts, et une partie des poissons ont été tués. Il faudra maintenant attendre 3 ans de plus pour récolter le caviar.

Contribuer au sauvetage de l’espèce

Toutefois, entre-temps, la ferme peut vendre le caviar des autres espèces d’esturgeons qu’elle élève, et dont le cycle sexuel est plus court que celui du béluga. Zaslavsky possède également une boutique et un restaurant à Manhattan, où il vend les produits de la ferme.

Mais le chef d’entreprise affirme qu’il a également l’ambition de contribuer au sauvetage de l’espèce dans le monde. Sa société aurait déjà fait don de plus de 160 000 œufs fécondés pour la reconstitution des stocks de l’espèce en Mer Caspienne.

Tags
Show More

Express devient Business AM

Close
Close