Economie

La Californie est la quatrième plus grande économie du monde. Ici, vous comprendrez pourquoi…

La Californie a gagné la cinquième place dans la liste des plus grandes économies mondiales l’an dernier. L’État américain a réussi à surpasser la Grande-Bretagne. Le « Golden State » se targue de posséder plusieurs atouts qui lui ont permis de devancer de grands pays tels que le Royaume-Uni ou la France. 

Les États-Unis continuent à être en tête du classement des puissances mondiales, avec un produit intérieur brut (PIB) de 20 500 milliards de dollars. La Chine occupe la seconde place avec 13,46 milliards de dollars, suivie du Japon (5,07 milliards de dollars), de l’Allemagne (4,03 milliards de dollars) et de la Californie (2,94 milliards de dollars). Elle a donc dépassé la Grande-Bretagne, aux prises à des difficultés économiques à la suite du Brexit.

Taux de croissance

La Californie compte pour environ un tiers de la population des Etats-Unis, soit 40 millions d’habitants. La Californie a enregistré une croissance économique moyenne de 3 % par an au cours des cinq dernières années. Le Japon (5 fois plus peuplé), l’Allemagne (2 fois plus) et la Grande-Bretagne (un tiers de plus) sont bien plus peuplés, mais leur taux de croissance est pourtant très inférieur. Les Etats-Unis eux-mêmes ont enregistré une croissance moyenne de 2,2 % sur cette période, tandis que les pays de la zone euro se sont développés de 2,4 %.

Depuis la reprise qui a suivi la crise financière il y a dix ans, la Californie a enregistré une croissance beaucoup plus rapide que celle de pays plus peuplés, tels que le Brésil ou la France. Son PIB est 60 % supérieur à celui du Texas, l’Etat américain qui se classe à la deuxième place.

La croissance de la population

De plus, le Golden State dépasse allégrement les autres pays du monde sur une série d’autres indicateurs économiques, allant de la croissance de la population, aux investissements dans le domaine de l’innovation, en passant par la croissance des revenus personnels, et de la richesse issue des actions et obligations.

Malgré les sécheresses, les inondations, les incendies de forêt, les embouteillages et la flambée du coût de la vie qui explique pourquoi la Californie affiche le taux de pauvreté le plus élevé du pays, la population de l’Etat a augmenté de 19,3 % au cours des vingt dernières années. Au cours de la même période, celles des États-Unis et la Chine ont crû respectivement de 18,3 % et 9,8 %. Celles du Japon et l’Allemagne ont respectivement perdu 0,3 % et 2 %.

IMF

La Californie a également vu son chômage diminuer de 7,9 points de pourcentage, pour tomber à 4,2 % au cours des dix dernières années, contre 6,1 points de pourcentage aux Etats-Unis dans leur ensemble, 3,1 points de pourcentage en Allemagne, 2,8 points de pourcentage au Japon, et 0,5 point de pourcentage en Chine.

La prospérité de la Californie doit beaucoup à l’attrait qu’elle exerce sur les entreprises mondiales en quête d’innovation, en particulier dans les domaines de la technologie et de la santé. La recherche et le développement représentent 17 % de l’activité économique de l’Etat, contre 16 % en Allemagne, 13 % en Chine, 11 % au Japon et 10 % aux États-Unis.

Des rendements accrus sur les marchés financiers

Le Golden State est également particulièrement favorable pour les investisseurs des marchés financiers. Les bons du Trésor californiens ont enregistré un rendement total de 6,5 % au cours des douze derniers mois, contre 3,9 % pour les bons du Trésor américains. La Chine, le Japon et l’Allemagne ont respectivement perdu 0,3 %, 2,9 % et 5,5 % au cours de la même période.

En outre, Les sociétés cotées en Californie ont enregistré un rendement de 420 % au cours des dix dernières années, contre 239 % aux États-Unis, 121 % en Allemagne, 70 % au Japon et 57 % en Chine. Et cette performance ne vient pas uniquement du secteur de la technologie ; les secteurs de l’énergie, de la communication, de l’industrie et des biens de consommation y ont également contribué.

Le chiffre d’affaires des sociétés cotées en Californie a augmenté de 23 % l’an dernier, contre 14 % pour le reste des États-Unis, 19 % pour la Chine, 10 % pour le Japon et 3 % pour l’Allemagne.

Ces résultats s’expliquent par les marges supérieures des entreprises calliforniennes. Lorsque ces sociétés enregistrent un chiffre d’affaires de 100 dollars, elles en tirent un bénéfice brut moyen de 57 dollars, contre 49 dollars aux États-Unis, 39 dollars au Japon et en Allemagne et 35 dollars en Chine.

Ces bons résultats ont aussi permis aux entreprises californiennes de créer plus d’emplois. Le nombre des créations d’emplois a augmenté de 15 % dans le Golden State, contre 8 % en Chine, 7,5 % aux États-Unis, 4 % en Allemagne et 2 % au Japon.

Tags
Show More
Close
Close