Economie

Bolsonaro: « Le Brésil veut devenir un géant pétrolier et aspire à devenir membre de l’OPEP »

Le Brésil veut devenir un acteur mondial du secteur pétrolier. Le pays se classe aujourd’hui dans le top 10 des fournisseurs mondiaux de pétrole, mais vise maintenant une place dans le top 5. Le président brésilien Bolsonaro a également déclaré qu’il souhaitait devenir membre du cartel pétrolier de l’OPEP.

Le Brésil dispose de réserves de pétrole estimées à 15 milliards de barils. C’est deux fois plus que la Norvège, par exemple. Depuis mercredi, le pays travaille donc à une vente aux enchères pour vendre ses champs de pétrole. L’offre a été élaborée de manière à ce que les prix de l’exploitation soient fixés à l’avance. L’appel d’offres sera attribué aux entreprises qui promettront de verser les royalties les plus importantes au Brésil.

Cependant, la complexité de l’extraction pétrolière au large des côtes de Rio de Janeiro effraie de nombreuses entreprises. Le pétrole se trouve à des milliers de mètres de profondeur, caché sous d’épaisses couches de sel. BP et Total ont déjà indiqué qu’elles ne participeraient pas. Le grand gagnant devait être la compagnie pétrolière brésilienne PetroBras.

Si tous les gisements mis aux enchères trouvent un exploitant, le pays peut compter sur 27 milliards de dollars en boni d’inscription. À titre de comparaison, ce chiffre est légèrement inférieur au produit intérieur brut du Paraguay voisin.

OPEP

Le président Bolsonaro a récemment déclaré que son pays souhaitait devenir membre de l’OPEP. Si le Brésil rejoignait l’OPEP, il deviendrait immédiatement le deuxième producteur de pétrole du cartel pétrolier, après l’Arabie saoudite et l’Irak. La production de pétrole brésilienne a fortement augmenté ces dernières années et, selon l’Agence internationale de l’énergie (AIE), elle s’élève à 3,1 millions de barils par jour.

Mais les experts pétroliers doutent de l’utilité de l’adhésion à l’OPEP car cela limiterait la production. Selon eux, Bolsonaro aurait dû peut-être y réfléchir à deux fois avant de faire cette déclaration la veille d’une vente aux enchères aussi cruciale.

L’argent du pétrole est le bienvenu

Les revenus de la vente aux enchères devraient aider à rembourser les dettes brésiliennes. Ces dernières représentaient 88 % du produit intérieur brut l’année dernière. En juillet, le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé que le pays devait mettre en œuvre des réformes structurelles profondes afin de réaliser son potentiel de croissance.

Depuis que le politicien populiste de droite Jair Bolsonaro au Brésil est devenu président du Brésil au début de cette année, son gouvernement a déjà privatisé 20 milliards de dollars en actifs et investissements. Bolsonaro a remporté les élections sur la base d’un programme qui promettait de réduire la taille de l’Etat.

Tags
Show More

Express devient Business AM

Close
Close