Une blague ? L’Arabie saoudite intègre le Comité des Nations unies pour les droits de la femme

L’Arabie Saoudite vient d’être élue à la Commission de la condition de la femme de l’ONU (CSW). Cette élection à bulletin secret au sein du Conseil économique et social des Nations unies a cependant suscité de nombreuses réactions critiques.

L’Arabie Saoudite vient d’être élue à la Commission de la condition de la femme de l’ONU (CSW). Cette élection à bulletin secret au sein du Conseil économique et social des Nations unies a cependant suscité de nombreuses réactions critiques.

UN Watch, l’ONG de défense des droits de l’homme située à Genève, a sévèrement critiqué la décision. Le groupe a sévèrement condamné l’élection par l’ONU de l’Arabie saoudite, le « régime le plus misogyne du monde », à la Commission de la condition de la femme des Nations unies (CSW) de 2018 à 2022, une commission exclusivement dédiée à la promotion de l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes.

« Il s’agit d’une décision absurde et moralement répréhensible », a déclaré Hillel Neuer, directeur exécutif d’UN Watch.

L’Arabie saoudite a été élue à bulletin secret par cinq membres de l’Union européenne. Outre l’Arabie saoudite, 12 autres pays commenceront leur mandat à la Commission de la condition de la femme de l’ONU en 2018 : l’Algérie, les Comores, la République démocratique du Congo, le Ghana, le Kenya, l’Irak, le Japon, la Corée du Sud, le Turkménistan, l’Equateur, Haïti et le Nicaragua.

Pyromane

« L’élection de l’Arabie saoudite pour la défense des femmes est comme désigner un pyromane chef des pompiers de la ville», a réagi Hillel Neuer, directeur exécutif de l’organisation UN Watch.

La discrimination saoudienne à l’égard des femmes est grave et systématique. « Chaque femme saoudienne doit avoir un tuteur de sexe masculin qui prend toutes les décisions critiques en son nom et contrôle sa vie depuis la naissance jusqu’à la mort », a expliqué Neuer. L’Arabie saoudite interdit également aux femmes de conduire une voiture.

UN Watch fait cependant remarquer que des treize nouveaux membres, l’Arabie saoudite est le pays qui a reçu le plus petit nombre de voix. Par ailleurs, sept membres du Conseil économique et social n’ont pas voté pour l’Arabie Saoudite. « Cependant, cela signifie que cinq des douze États membres au sein du Conseil de l’Union européenne ont approuvé la candidature saoudienne », a ajouté Hillel Neuer.

 

Show More

Express devient Business AM

Close
Close