Bienvenue dans la Russie de Poutine : à St Petersbourg, seulement 1 électeur sur 5 est allé voter

En Russie, le parti de la Russie Unie de Vladimir Poutine a facilement gagné l’élection de ce dimanche, l’emportant sur trois autres partis proches du Kremlin. Mais plutôt que la victoire de Poutine, c’est le taux de participation exceptionnellement faible qui donne la meilleure indication de l’humeur apathique des Russes, affirment plusieurs commentateurs. Ils notent qu’à Saint-Pétersbourg, la seconde ville du pays, le taux de participation était inférieur à 20 %. Dans la capitale Moscou, même pas un électeur sur 3 s’est rendu aux urnes. La plupart des Russes ont perdu tout espoir de changement, concluent les commentateurs :

Saint-Pétersbourg : un taux de participation inférieur à 20%

“L’anarchie de 2012, lorsque les élections [de décembre 2011] étaient marquées par une  fraude massive, et que des milliers de personnes avaient manifesté dans les rues de Moscou, semble avoir définitivement tourné à l’apathie”, écrit Pieter Waterdrinker dans De Telegraaf  (accès payant) :“A trois heures de l’après-midi, le taux de participation dans les grandes villes était encore sous les 20 %, dramatiquement bas. A la fin de la journée, le parti de Poutine l’a emporté avec 44,5 % des voix, mais personne n’a évoqué le taux de participation. Seules, des prisons et des institutions psychiatriques rapportent que la participation n’a jamais été aussi élevée : respectivement 89 et 85 %. Ainsi, les détenus et les fous ont permis un triomphe électoral. Bienvenue à la Russie de Poutine”.

Retour à l’époque soviétique

“Les élections à la Douma russe étaient les plus ennuyeuses de la dernière décennie”,  se lamente le journal slovaque Delo :“La redistribution des sièges entre le parti au pouvoir Russie Unie et les trois “partis du système”n’ont pas particulièrement intéressé les médias ou les commentateurs locaux (…) La raison de ceci est évidente pour les experts du Kremlin : c’est la répression du régime de Poutine qui est en cause.Les habitués des intrigues de la cour du nouveau tsar n’ont cessé de dire depuis les 15 dernières années qu’après une brève expérience de démocratie, la Russie est retournée à l’ère pré-moderne, celle de l’époque soviétique, au cours de laquelle les élections comme celles d’hier n’étaient démocratiques qu’en apparence. (…)Peut-être que les électeurs russes se fichent désormais de savoir qui va remporter ce jeu de démocratie fictive. (…) Peut-être que les Russes voient aussi que le nom du parti ne fait aucune différence, que toute l’opposition est fermement ancrée dans le système, et que tous les politiciens ne sont intéressés que par une seule chose : être au pouvoir”.

Soupçons de fraude

Des enquêtes ont été lancées après que plusieurs cas de soupçons de fraude ont été rapportés à la Commission électorale russe.  Dans la vidéo ci-dessous, filmée par les caméras de surveillance d’un bureau de vote de Rostov-sur-le-Don, une ville située à proximité de la frontière ukrainienne, au sud de la Russie, on peut voir une femme insérer ce qui semble être des bulletins de vote dans une urne (à droite de l’image, à partir de 0:20).Plusieurs vidéos de ce type, provenant de plusieurs régions du pays, auraient été communiquées à la Commission électorale centrale. Reste à savoir quelle sera la suite qui leur sera donnée…

Show More

Express devient Business AM

Close
Close