Economie

Il y a un pays où l’économie est en croissance constante depuis 28 ans

Toute personne âgée de 28 ans vivant en Australie ne sait pas ce qu’est une récession. La dernière contraction économique remonte en effet à 1991. Et bien que la banque centrale australienne ait décidé cette semaine de baisser le taux d’intérêt une seconde fois en deux mois (de 1,25 % à 1 %) en prévision d’un ralentissement de la croissance, cette série record ne semble pas encore être en péril.

La croissance des salaires ralentit et l’endettement des ménages continue d’augmenter. Une combinaison qui a évidemment un impact sur les dépenses de consommation. Ensuite, il y a l’immobilier. Après des années de hausse continue des prix, un renversement de tendance s’est amorcé. A Sydney, une maison coûte aujourd’hui en moyenne 15% de moins que lors du pic enregistré il y a deux ans. Cette évolution a donc laissé à la banque centrale peu d’autres options que de baisser à nouveau le taux d’intérêt.

Après des années d’expansion économique solide et saine, la croissance est tombée à un maigre 0,4 % au premier trimestre de cette année. Le deuxième semestre de 2018 n’avait pas été beaucoup mieux. Selon l’économiste en chef de la National Australia Bank, le pays est confronté à des problèmes similaires à ceux de nombreux pays riches: de nombreuses familles sont confrontées à un mélange instable de dettes élevées et de salaires stagnants. Par conséquent, ils dépensent moins au restaurant et dans les magasins et recherchent cherchent des logements moins chers à louer et à acheter.

L’Australie doit une grande partie de sa richesse à ses ressources

L’Australie doit une grande partie de sa richesse à son sous-sol. Le sol australien contient un certain nombre de matières premières importantes, telles que le fer et le charbon. Cette production a généré des revenus importants pour le pays pendant des années car la Chine voisine avait besoin de ces matières premières pour soutenir sa forte industrialisation.

Grâce au développement de la Chine, l’Australie a pu tirer profit de son activité minière d’une manière sans précédent depuis les années 90. En effet, la Chine avait besoin de quantités énormes de fer pour son industrie sidérurgique, tandis que le charbon l’a aidée à satisfaire ses besoins en électricité.

Mais maintenant que la situation en Chine devient également de plus en plus difficile, l’Australie menace de devenir un empereur sans vêtements. Parce qu’elle n’a pas suffisamment diversifié son économie et qu’elle a trop compté sur l’appétit longtemps insatiable de ses voisins chinois.

Le boom immobilier

La croissance économique chinoise a également été à la base du boom immobilier australien, les Australiens comme les Chinois ayant largement investi dans son marché immobilier. Les excès étaient principalement concentrés dans les villes de Sydney et Melbourne. Jusqu’à ce que l’économie chinoise voit sa dynamique s’affaiblir et que la demande de matières premières et de biens immobiliers stagne. Beaucoup craignent un scénario similaire à celui de l’Espagne ou de l’Irlande, où l’immobilier s’est déprécié de plus de 50 % à 70 % au plus fort de la crise.

Infographic: Le m² le plus cher ou la meilleure propriété au monde | Statista

Des mesures de relance économique

Comme dans les autres pays riches, la banque centrale ne dispose plus que de peu de ressources disponibles. Maintenant que les taux d’intérêt sont si bas, il ne reste plus que des mesures de relance économique. Celles-ci ont déjà été mises en œuvre indirectement. Le dollar australien a un taux de change bas, ce qui profite aux exportations. Les institutions gouvernementales dépensent d’importantes sommes d’argent pour investir dans l’infrastructure et les soins de santé. En outre, la croissance démographique continue d’augmenter.

Malgré le pessimisme, il reste possible d’éviter une récession. Le gouverneur de la banque centrale a même demandé au gouvernement de dépenser plus d’argent. Plus tôt cette semaine, le Sénat australien a approuvé une réduction d’impôt de 100 milliards d’euros, dont bénéficieront 10 des 25 millions d’Australiens.

Tags
Show More

Express devient Business AM

Close
Close