Economie

Apple envisage de lancer un « Netflix de l’actualité »

Mais des grands titres de la presse américaine, tels que le New York Times et le Washington Post, renacleraient à l'idée de conclure un tel partenariat

Apple envisage de lancer un service d’actualités avec abonnement en partenariat avec des médias dans le courant de cette année. La firme regrouperait les contenus d’actualités de ces médias sur une plateforme et en proposerait la lecture illimitée contre un abonnement mensuel modique. Mais apparemment, les médias en question ne sont pas enchantés par ce projet. 

Ce nouveau service payant, surnommé « Netflix for news » (‘Netflix de l’actualité’) serait proposé sur l’application Apple News. Selon les cadres de la firme de Cupertino, le prix de l’abonnement mensuel actuellement envisagé (et sous réserve de modification) pourrait être de 10 dollars, c’est à dire équivalent à celui du service Apple Music, le service de streaming musical d’Apple. En contrepartie, ceux-ci auraient accès à des articles et reportages de médias normalement payants.

Des médias récalcitrants, compte tenu des faibles marges offertes

Apple prévoit de conserver la moitié de ces frais d’abonnement et propose de répartir l’autre moitié entre les différents éditeurs en fonction du temps passé par les lecteurs sur leurs articles. De ce fait, ce partenariat serait bien moins rentable pour les médias que la formule classique de  leurs propres services d’abonnement.  Par exemple, un abonnement au Wall Street Journal coûte  plus de 20 $ par mois… Il reste donc à savoir si ceux-ci accepteront ce marché, alors que certains sont déjà confrontés à la dangereuse érosion de leurs marges depuis plusieurs années.

Apparemment, des grands titres de la presse américaine, tels que le New York Times et le Washington Post, renacleraient à l’idée de conclure un tel partenariat, et des négociations seraient en cours.

Quid des données personnelles des utilisateurs ?

Non seulement ces médias notent que les termes financiers de cette collaboration seraient bien moins intéressants que ce qu’ils gagnent par eux-mêmes au travers de leurs abonnements payants, mais de plus, ils s’inquiètent de ne plus avoir accès aux données de leurs utilisateurs. Celles-ci comprennent notamment les informations de carte de paiement et d’adresse email, cruciales pour leur permettre d’assurer un suivi marketing de ces utilisateurs, et de leur proposer des produits plus ciblés.

Apple se reconvertit peu à peu dans les services

Ce projet de nouveau service survient dans un contexte de stagnation des ventes de l’iPhone.  Le mois dernier, Apple a averti de ventes décevantes, et indiqué que la croissance économique de la firme à l’automne 2018 était « la seconde plus faible en 25 ans ».  Ce nouveau service permettrait donc de compenser ce ralentissement, et permettrait à l’entreprise d’étendre ses services et de regagner du chiffre d’affaires alors que ses ventes de matériel sont en berne.

En conséquence, Apple s’oriente de plus en plus vers des activités de services susceptibles de lui rapporter des revenus récurrents. La firme développerait également un nouveau service vidéo.

Tags
Show More
Close
Close