Le Gouverneur d’Ankara interdit les manifestations et les concerts

Alors que plusieurs voyagistes belges nous ont expliqué mercredi à la radio que le tourisme est à nouveau en plein essor en Turquie et que le pays d’Erdogan est la destination la plus populaire pour les touristes australiens après l’Espagne et la Grèce, le gouverneur de la capitale turque Ankara vient d’interdire les réunions publiques et toutes les autres formes de protestation. Celles-ci comprennent les sit-ins, les grèves de la faim, les concerts et autres événements similaires.

Alors que plusieurs voyagistes belges nous ont expliqué mercredi à la radio que le tourisme est à nouveau en plein essor en Turquie et que le pays d’Erdogan est la destination la plus populaire pour les touristes australiens après l’Espagne et la Grèce, le gouverneur de la capitale turque Ankara vient d’interdire les réunions publiques et toutes les autres formes de protestation. Celles-ci comprennent les sit-ins, les grèves de la faim, les concerts et autres événements similaires.

Selon le gouverneur, l’interdiction est nécessaire pour protéger l’ordre public, parce que ces rassemblements augmentent le risque d’attaques terroristes et ils peuvent fournir une cible pour l’Etat islamique et d’autres groupes terroristes. L’interdiction s’appliquera provisoirement pour tout le mois d’août.

Elle a été émise suite à la crainte que l’arrestation en mai de deux enseignants turcs, Nuriye Gulmen et Semih Ozakca, ne déclenche des manifestations. Ces deux enseignants ont entamé une grève de la faim depuis 140 jours pour protester contre leur licenciement, qui s’inscrivait dans les purges dans la fonction publique, l’armée et les médias menées par Erdogan après le coup d’Etat manqué de juillet 2016.Le tribunal constitutionnel turc avait rejeté une pétition réclamant la libération de ces deux personnes, estimant que leur séjour en prison ne « menaçait pas leur vie et leur intégrité morale et physique ». Mais les avocats des deux enseignants ont contesté cette décision, affirmant au contraire que leur santé se dégradait.

Show More

Express devient Business AM

Close
Close