‘Les Allemands doivent lire les journaux britanniques pour savoir ce qu’il se passe en Allemagne’

Les informations sur la vague récente d’attentats terroristes en Europe et dans l’Union européenne ont été parsemées de rumeurs et de spéculations. Etant donné que ces événements se sont succédés à un rythme rapide, beaucoup de journaux ont, selon certains, eu trop peu de temps pour enquêter et interpréter ce qu’il se passait. D’autre part, certains craignent que l’afflux de nouvelles ne soit davantage censuré à des fins politiques.

Selon le portail internet bulgare e-vestnik, cela vaut principalement pour la presse allemande où la critique vis-à-vis de la politique migratoire d’Angela Merkel n’est pas appréciée. Une manifestation ayant eu lieu le 30 juillet à Berlin, qui a réuni des milliers de personnes contre la politique de Merkel en ce qui concerne les réfugiés, a tout simplement été passée sous silence par la presse allemande (Bild, Die Welt et autres journaux).

Comparer la presse britannique avec la presse allemande

« La critique contre la politique migratoire du gouvernement est rapidement considérée comme xénophobe, raciste et néo-nazi. (….). Les forums de lecteurs du Frankfurter Allgemeine Zeitung et d’autres journaux sont soumis à une censure stricte.

Les articles ne sont souvent suivis que de cinq commentaires au maximum. Des articles dans les journaux britanniques comptent facilement 500 réactions, souvent de la part de lecteurs allemands.

Beaucoup de lecteurs de l’ex-RDA (République démocratique allemande) qui ont connu le communisme écrivent qu’ils ont l’impression de revivre les jours où ils ne pouvaient obtenir d’informations fiables qu’auprès de la Deutsche Welle, la radio publique allemande.

Celui qui veut comprendre la réalité en Allemagne aujourd’hui, a intérêt à lire les journaux britanniques ou Russia Today. »

Show More
Close
Close